Habitat sur la Lune : et si on s'abritait dans les tubes de lave ?

Selon une équipe de scientifiques à l’Université de Purdue (États-Unis), la Lune abriterait des tunnels de lave dont la largeur atteindrait entre un et cinq kilomètres. Ces structures protégeraient une éventuelle colonie des puissants rayons cosmiques.

Les premières hypothèses relatives à l’existence de cavernes lunaires remontent à 1969. Étant donné que des volcans étaient actifs sur notre satellite, l’existence des anciens tunnels de lave est fortement probable. Ce phénomène est fréquent sur les îles volcaniques comme Hawaï ou l’Islande. Lorsqu’ils ont effectué les calculs, les chercheurs de l’époque ont conclu que si la largeur de ces structures dépassait les 400 m, leur stabilité serait compromise. Aujourd’hui, de nouvelles données démontrent que ses tunnels seraient plus résistants.

Plusieurs missions telles que Grail, LRO et Selene ont mis en exergue l’existence de cavités dont la taille serait comprise entre un et cinq kilomètres. La faiblesse de la gravité explique cette situation. A titre de comparaison, leur largeur maximale est seulement de 30 m sur Terre, car la gravité est six fois plus importante.

La température se stabiliserait autour de -20 °C

Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives pour les futures missions habitées vers la Lune. Comme ce satellite ne possède ni atmosphère ni magnétosphère, il subit de plein fouet les puissants rayons cosmiques et l’amplitude thermique est extrêmement élevée. De nouveaux calculs soulignent que si les tunnels de lave possédaient une épaisseur comprise entre 40 et 500 m, la température intérieure se maintiendrait à – 20 °C et ces abris offriraient également une meilleure protection contre les tempêtes solaires.

>>> Lire aussi : Selon ces chercheurs la Luneétait un océan de magma

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire