Twitter met fin aux crâne d'œuf par défaut

Sept ans après avoir lancé l’œuf comme image de profil par défaut, Twitter fait désormais marche arrière et a annoncé qu’elle serait remplacée par une silhouette humaine.

Depuis quelque temps, de nombreux utilisateurs se plaignent d’utilisateurs arborant un œuf en avatar. Il s’agit en fait de l’icône par défaut proposée aux utilisateurs du réseau social depuis 2010. Or, dans certains cas, les utilisateurs harcelant d’autres internautes conservent cette icône, devenue pour beaucoup symbole de violence, de harcèlement, voire de propos racistes, misogynes ou homophobes, comme le reconnait le réseau social lui-même : « Nous avons repéré des comportements sur les comptes créés pour harceler d’autres personnes – souvent ils ne prennent pas la peine de personnaliser leur compte. Cela a créé une association entre la photo de profil de l’œuf et des comportements négatifs, ce qui n’est pas juste pour les nouveaux utilisateurs n’ayant pas encore personnalisé leur avatar ». Depuis un mois, Twitter propose même de filtrer les tweets en fonction de l’avatar des utilisateurs. Il est ainsi possible de ne pas être alerté des messages venant de personnes « qui ont une photo de profil par défaut ».

Afin d’y remédier, Twitter a choisi de modifier la photo de profil par défaut, en remplaçant l’œuf par une silhouette humaine. Ce nouvel avatar devrait notamment inciter les gens à ajouter une photo de profil puisqu’elle fait davantage penser à un « état vide », contrairement à l’œuf, qui pouvait être « amusant et mignon ».

Rien n’indique que ce changement d’avatar règle les problèmes de harcèlement auxquels Twitter est confronté depuis plusieurs années. Comme le souligne le site spécialisé The Verge, « changer l’image par défaut change simplement le visage du harcèlement, mais n’est en aucun cas un pas concret pour régler ces problèmes ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire