Les Gifs animés enfin visibles sur Twitter

C’était probablement l’une des fonctionnalités de base les plus attendus par les utilisateurs du réseau social. Twitter a en effet annoncé ce mercredi soir l’arrivée des Gifs animés sur le réseau social.

Pendant plusieurs années, Twitter a en effet refusé d’intégrer des Gifs animés sur le réseau social. Pire encore, alors qu’ils pouvaient être originellement intégrés en avatar, Twitter a décidé de les désaimer et d’en faire des images fixes. En juin 2011, lorsque le réseau social a lancé son système d’hébergement d’images intégré, sans avoir à passer par des services tiers comme Twitpic ou Yfrog, la firme n’a pas autorisé l’affichage des Gifs animés. Là encore, les images animées hébergées sur le service s’affichaient seulement comme des images fixes. Dès lors, afin de partager des Gifs, les utilisateurs sont passés par d’autres services, essentiellement imgur.

Néanmoins, depuis ce mercredi soir, il est désormais possible d’afficher des images animées directement dans les tweets. Afin de ne pas surcharger les timelines des utilisateurs, Twitter a cependant décidé que les animations ne se lanceraient pas directement, mais qu’il fallait que le lecteur clique sur un bouton de lecture, à la manière d’une vidéo YouTube intégrée sur Twitter. Les images sont cependant lues directement lorsque le tweet est affiché seul sur une page. Si la fonctionnalité est d'ores et déjà disponible sur la version Web et les applications mobiles de Twitter, son client pour ordinateur, Tweetdeck, n'a pas encore été mis à jour.

Twitter espère ainsi rattraper son retard sur certains services plus ou moins concurrents comme Tumblr. Le site de microblogging, racheté par Yahoo en 2013, s’est en effet fait une spécialité des images animées et des mèmes qui en découlent. Les Gifs ont connu un regain d’intérêt ces dernières années, loin du côté kitch qu’ils incarnaient il y a dix ans. En 2012, le terme a même été nommé mot de l’année par le dictionnaire britannique de référence, l’Oxford English Dictionary.