Twitter marche sur les plates-bandes de YouTube

En novembre dernier, Twitter annonçait son ambition de développer sa plateforme, en intégrant notamment un lecteur vidéo, concurrent de YouTube. On en sait désormais davantage sur ce nouveau player.

Après le succès de Vine, lancé il y a deux ans par Twitter, le réseau social pourrait continuer son exploration du monde de la vidéo. Depuis plusieurs années, Twitter permet en effet d’intégrer directement des vidéos dans les tweets, qu’elles viennent de YouTube, de Dailymotion, de Vimeo ou de Vine. Néanmoins, contrairement aux photos, Twitter ne pouvait jusqu’à présent pas servir de service d’hébergement de vidéo. Les utilisateurs devaient alors mettre en ligne leurs clips sur d’autres plateformes pour pouvoir les partager sur le réseau social.

Au cours du premier semestre 2015, le réseau social devrait toutefois lancer son propre lecteur vidéo comme il l’a annoncé en novembre sur son blog : « en plus de regarder des vidéos plus facilement sur twitter, vous devriez être capables d’enregistrer, éditer et partager vos propres vidéos nativement sur Twitter également ». Il semblerait par ailleurs que les limitations de ces vidéos soient d’ores et déjà disponibles sur Internet. Dans une FAQ publiée sur un site qui semble être celui destiné aux vidéos sur Twitter, le réseau social explique que celles-ci sont limitées à 10 minutes, mais n’ont pas de limite de poids. Twitter incite ainsi ses utilisateurs à mettre en ligne des séquences dans la meilleure qualité possible, en format MOV ou MP4 et avec un ratio 16/9.

Toutefois, interrogé par TechCrunch, Twitter explique que ces recommandations ne concernent que les utilisateurs du service Amplify, exploitant les tweets sponsorisés. Il se peut toutefois que les mêmes recommandations soient faites lors de l’arrivée du lecteur vidéo de Twitter pour tous les utilisateurs du réseau social.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire