Aux USA, les bases militaires ont le droit d'abattre les drones

Le Pentagone a émis une nouvelle directive qui s’applique à près de 133 installations de l’armée américaine selon le capitaine de marine, Jeff Davis. Elle a été transmise aux différents services concernés depuis le mois de juillet. L'Administration fédérale de l'aviation et d'autres organismes fédéraux accompagneront sa mise en œuvre et une campagne de sensibilisation des communautés locales a été communiquée. Car désormais, les bases militaires peuvent abattre ou détruire tous les drones privés ou commerciaux qui violent leurs espaces aériens. Le Pentagone craint notamment les attaques menées à l’aide de ces aéronefs sans pilote qui peuvent également servir de moyen de reconnaissance aux troupes ennemies. 

> > >  Lire aussi Le DRL RacerX est le drone le plus rapide du monde

Cependant, la directive laisse planer une zone d’ombre en ce qui concerne les terrains loués par l’armée américaine. Elles appartiennent à des civils, rendant assez floue la notion de violation d’espace aérienne. C’est notamment le cas au Dakota du Nord qui abrite 150 silos souterrains pour les missiles intercontinentaux Minuteman III. Les propriétaires du terrain continuent de cultiver et d’élever à la surface. Ils utilisent même des drones pour couvrir plus d’espace au lieu de se déplacer à pied ou en voiture.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire