eBay recadre les vendeurs pro

Jusqu’à maintenant, le statut de vendeur professionnel n’était pas vraiment défini sur eBay, qui se montrait d’ailleurs assez peu regardant sur la chose.

Mais le site a décidé de recadrer quelque peu les choses à propos de ses vendeurs, notamment les professionnels, et pose désormais des limites.

Des limites pour les pros

Ainsi, les vendeurs qui dégagent plus de 2000 euros par mois durant trois mois consécutifs seront désormais considérés comme vendeurs professionnels par eBay. Ceux-ci sont donc invités par eBay à fournir au site des justificatifs attestant de leur statut de professionnel pour pouvoir continuer à vendre sur le site. En l’absence de telles pièces, le site annonce que les comptes concernés seront bloqués à partir du 1er janvier 2009.

Il convient toutefois de noter que ce statut de professionnel, s’il est défini comme tel par eBay, ne correspond pas exactement à ce que le tribunal de commerce indique de son côté. Ici, le fait d’acheter et revendre des objets à un rythme régulier sur le site, afin d’en tirer des revenus avoisinant les fameux 2000 euros mensuels, est déjà considéré comme une activité professionnelle par le site. L’internaute prend alors le statut d’auto-entrepreneur, mis en place par eBay conjointement avec l’État, et qui a pour but de simplifier les démarches administratives ainsi que les charges fiscales.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • geloblackeagle
    il suffit d'avoir plusieurs comptes et c'est bon ..
    0
  • shitakunai
    est ce que pour la france ou plus?
    j'espere la deuxieme sinon je comprends mieux encore l'etat veut se faire du fric sur notre dos. déjà que je deteste ce gouvernement!
    0
  • Anonyme
    Et qu'il se fasse du fric sur les dos des citoyens français ça ne vous dérange pas ça ?

    C'est ce qui s'appelle la redistribution, chacun doit participer et y pas de raison qu'ebay soit une niche fiscale.

    Pas de favoritisme, même combat !
    0