Pour entrer sur le site des impôts, il faut se payer une vidéo YouTube



Le prélèvement  à la source commencera l’année prochaine. Afin de renforcer l’information des contribuables, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) les oblige à regarder une vidéo de 2 minutes avant qu’ils effectuent leur déclaration en ligne.

Les contribuables n’auront plus aucune excuse

Le prélèvement à la source constitue un virage à 180°. Pourtant, l’importance de cette réforme justifie-t-elle cet excès ? Le contribuable qui souhaite remplir sa déclaration doit d’abord lancer la vidéo informative pendant au moins 60 secondes avant de pouvoir passer à la prochaine étape. Aucune option permettant de fermer la fenêtre n’est proposée. Étant donné que les Français trouvent qu’ils sont insuffisamment informés, la DGFiP estime que sa démarche est « acceptable », malgré son caractère imposé. En seulement 2 semaines, plus de trois millions de personnes ont visionné le film. Toutefois, comme elles ne pouvaient pas faire autrement, ont-elles vraiment assimilé les informations ?

Le choix de YouTube soulève aussi quelques questions

Pendant la séance, la plateforme américaine peut accéder aux données de navigation du contribuable, sans son accord. Pour éviter cette situation, les responsables auraient pu sélectionner l’option « Confidentialité avancée », mais ils ne l’ont pas fait. Une application en interne ou un service français auraient été également plus acceptables. Maintenant, la balle est dans le camp du DGFiP, nous saurons bientôt si elle va modifier son approche ou non.

>>> Des associations accusent YouTube de collecter des données sur les enfants

Explication prélèvement à la source

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum