Des voitures qui roulent à l'herbe, c'est oui !

Dans un avenir plus ou moins proche, les prairies verdâtres pourraient venir à bout des raffineries de pétrole polluantes. Pour les scientifiques, l’idée est de remplacer les carburants fossiles par un biocarburant issu de la transformation de l’herbe. Le processus a fait l’objet de nombreuses recherches, mais le principal obstacle réside dans la lenteur du traitement qui écartait d’emblée une production à l’échelle industrielle. Maintenant, une équipe de chercheurs belges de l’université de Gand apporte un nouvel intérêt à ce type de biocarburant en proposant une méthode efficace et rapide.

Les chercheurs ont adopté une autre approche en traitant tout d’abord l’herbe afin d’améliorer le rendement de la biodégradation. C’est ensuite qu’entre en jeu la bactérie Clostridium qui transforme les sucres en acide lactique. À ce stade, il est déjà possible d’utiliser le composé obtenu pour la production de plastique biodégradable. Mais l’équipe poursuit encore plus loin la transformation et obtient le décane présent en grande quantité dans les carburants pour avion. Si la technique se révèle déjà efficace, il faut dire qu’elle reste encore très coûteuse. Le travail continue ainsi pour les chercheurs qui penchent désormais sur l’optimisation. Avec les progrès de la science, l’espoir est permis pour un avenir plus vert.

> > >  Lire aussi Une startup veut créer des avions de ligne électriques

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire