Vol de smartphones : New York appelle les constructeurs à la rescousse

Dans une lettre adressée à Apple, Microsoft, Google et Samsung, le procureur général de l’État de New York, Eric T. Schneiderman, a demandé la participation des concepteurs de téléphones et de systèmes d’exploitation à la lutte contre le vol de smartphones.

C’est dans une lettre adressée aux quatre acteurs de la téléphonie mobile, qui représentent ensemble « au moins 90 pourcents des ventes de smartphones aux États-Unis », que le procureur de New York lance un appel au secours. Entre le 1er janvier et le 23 septembre 2012, 11 447 produits Apple ont en effet été dérobés à leurs possesseurs dans la ville. Une augmentation de 3 280 appareils par rapport à 2011. D’après les chiffres de la police de New York, 30 % des appareils volés dans le métro ou les bus seraient conçus par d’autres fabricants.

Afin de remédier à ces chiffres et de combattre le vol de smartphones, Eric T. Schneiderman appelle donc Apple, Microsoft, Google et Samsung à travailler avec lui pour « développer une approche complète pour décourager le vol et protéger les consommateurs ». Il leur demande également si ces entreprises ont pu bénéficier d’avantages financiers lorsque les consommateurs cherchent à remplacer un appareil volé.

Si certaines marques conçoivent au sein même de leur système d’exploitation des systèmes d’antivol, ce n’est pas le cas pour tous. En effet, dans le cas d’Android, les utilisateurs doivent bien souvent installer et configurer des applications tierces tant pour dissuader les voleurs d’utiliser leur appareil que pour le retrouver ou sauvegarder ou supprimer son contenu.

Lire nos conseils de prévention en cas de vol ou de perte de smartphone.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire