Watch Dogs 2 a un souci avec les parties génitales

Watch Dogs 2 fait partie des plus grosses productions d’Ubisoft en cette fin d’année, mais s’il fait parler de lui cette semaine, c’est surtout pour un problème de modélisation de ses personnages. Plusieurs utilisateurs ont en effet remarqué que certains protagonistes dans le jeu avaient tendance à déballer leurs parties génitales, qui ont été entièrement et précisément modélisées dans le jeu. Un détail qui semble déplaire fortement à Sony, qui a banni un membre de son service après que celui-ci a partagé une image en exemple depuis sa PS4.

En début de semaine, un utilisateur du forum Neogaf, qui y échange sous le pseudonyme Goron2000, publie une image dans laquelle on distingue clairement les parties génitales d’une femme allongée sur le bord d’une route. La photo se retrouve vite relayée sur les réseaux sociaux, et c’est Sony qui dégaine en premier : il suspend le joueur du PlayStation Network. La raison : la diffusion d’une telle image est contraire aux conditions d’utilisation. 

Une nouvelle polémique en vue ? 

La nouvelle n’a pas manqué de créer une controverse qu’Ubisoft a décidé d’éteindre de la manière la plus rapide et radicale possible : l’éditeur a annoncé que les parties génitales seront tout simplement censurées de son jeu via un patch. En apparence, cette solution permet de contenter Sony et d'éviter que des joueurs soient bannis à leur insu. Mais lorsque nos confrères de Polygon demandent des précisions à Ubisoft, l'éditeur laisse entendre que seules les parties génitales féminines disparaîtront de son jeu : les pénis, que les joueurs peuvent croiser de temps à autre dans les rues de San Francisco, seraient toujours visibles.

Cette différence de traitement entre les organes génitaux féminins et masculins commence déjà à susciter l'interrogation des joueurs. Mais de manière plus générale, cette controverse soulève la question de la manière avec laquelle Sony gère le contenu qui transite sur son service, notamment via des suspensions de comptes arbitraires, et au point de pousser Ubisoft à modifier son jeu sur toutes les plateformes. La bonne nouvelle pour l'internaute à l'origine de cette histoire, c'est que son compte sur le PlayStation Network a finalement été rétabli par Sony.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire