Wikileaks s'attaque à Google

Pour célébrer son dixième anniversaire, Wikileaks dévoilera plusieurs documents brûlants au cours des dix prochaines semaines. Ces dossiers concernent notamment Hillary Clinton, l’ancienne secrétaire d’État et candidate à la présidentielle Américaine, l’industrie de l’armement et les firmes pétrolières ainsi que Google, le géant du web. Ce programme a été annoncé par Julien Assange, le fondateur du site, lors d’une conférence de presse à Berlin. Étant donné que ce dernier est réfugié dans l’ambassade d’Équateur à Londres depuis 2012, il a participé à la rencontre par visioconférence.

Julien Assange : en croisade contre Google ?

Julien Assange a écrit un livre intitulé When Google Meet Wikileaks, sorti en 2014. Dans son ouvrage, il avance que la firme de Mountainw View travaillerait en réalité pour le gouvernement américain et il n’hésite pas à établir un parallèle avec les actions menées par les services secrets américains durant la Guerre froide.

Pour étayer ses propos, il attire l’attention des lecteurs sur le rôle de Jared Cohen, l’actuel président de Jigsaw. Anciennement appelée Google Ideas, cette division vise à « affronter les grands défis géopolitiques, riposter à l'extrémisme violent, faire reculer la censure qui atténue les menaces liées aux attaques sur le digital », selon Eric Schmidt, le président d'Alphabet. Or, avant d’occuper ce poste, Jared Cohen a travaillé au sein du secrétariat d’État en tant que conseiller diplomatique d’Hillary Clinton et de Condoleezza Rice. Il faudra encore attendre quelques jours avant de connaitre la nature des révélations de Wikileaks. A n'en point douter, elles feront beaucoup de bruit.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire