Installation forcée de Windows 10 : ce qui est vrai, ce qui est faux

Mise à jour du 7 juin 2016 - 15h53 :

Nous avons contacté Microsoft afin d'avoir le fin mot de l'histoire concernant cette installation forcée de Windows 10. Voici la réponse que l'éditeur nous a transmise, qui confirme que la procédure de mise à jour n'est pas obligatoire : « La mise à niveau Windows 10 est un choix – nous proposons aux utilisateurs de profiter de la version de Windows la plus sécurisée et la plus productive qui soit. Plusieurs notifications leur sont envoyées pour leur donner la possibilité d’accepter, de reprogrammer ou d’annuler la mise à niveau s’ils le souhaitent. Nous sommes à l’écoute des retours utilisateurs et faisons évoluer l’expérience de mise à niveau de Windows en conséquence. S’ils rencontrent des difficultés lors la mise à niveau, de nombreuses solutions sont proposées, dont la mise à disposition d’un service client gratuit, et du support à cette adresse : http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows/support#1TC=windows-10 »

 Article original du 3 juin 2016 - 17h30 :

C'est un article de The Register qui a mis le feu aux poudres : Microsoft forcerait les utilisateurs de Windows 7 et 8 à installer Windows 10, sans qu'aucune alternative ne leur soit proposée. Impossible d'y échapper selon le site, mais tout ceci est-il pour autant bien fondé ?

La capture d'écran ci-dessous peut paraître bien effrayante pour les utilisateurs qui souhaitent conserver Windows 7 ou Windows 8. On y voit clairement que l'utilisateur n'a pas le choix quant à l'installation de Windows 10. Il peut simplement la repousser, mais ne peut pas y échapper. Après plusieurs tentatives plus discrètes pour pousser les consommateurs à mettre à jour leur système, on pourrait croire que Microsoft a finalement trouvé la pire des parades : ne plus leur laisser le choix. Or, depuis ce matin, la Toile s'enflamme à propos de cette capture d'écran et chacun craint (à juste titre ?) de devoir impérativement installer dans les prochains jours Windows 10 sur son PC.

Sans vouloir jouer les avocats du diable et devant cette affirmation qui paraît bien alarmiste, prenons un peu de recul. Tout d'abord, précisons que nous disposons à la rédaction de plusieurs postes qui fonctionnent toujours sous Windows 7 (comme le lecteur de The Register) et qu'en aucun cas la mise à jour ne nous a été imposée. Certes, nous avons toujours dans la barre des tâches la petite icône nous invitant à migrer vers Windows 10, mais cela n'a rien de nouveau et il est toujours possible de refuser la migration. Par ailleurs, et comme The Register le précise bien, l'utilisateur à l'origine de la capture a accepté de recevoir la mise à jour (once you’ve confirmed you want the update). Cette acceptation est essentielle et a d'ailleurs été reprécisée par Mary Jo Foley sur ZDNet. Si l'utilisateur n'approuve pas une première fois l'installation de Windows 10, il ne verra jamais la capture d'écran qui fait tant polémique. Et il n'y a rien de véritablement étonnant qu'une fois le processus entamé, il ne soit plus possible de faire machine arrière.

>> A lire aussi >> Windows 10 : ce qu'il faut savoir avant de l'installer


Mais pour clore le débat, le site Neowin a contacté Microsoft a obtenu la réponse suivante : « Le rapport de The Register est inexact. La mise à niveau de Windows 10 est un choix – conçu pour aider les gens à tirer parti de Windows de la manière la plus sûre et la plus productive. Les gens reçoivent des notifications multiples pour accepter la mise à niveau, et peuvent modifier ou annuler la mise à jour s’ils le souhaitent. » En clair, la capture d'écran est soi bidonnée, soit issue d'un moment d'installation déjà bien avancé. Pas de quoi s'alarmer pour l'instant quant à une potentielle mise à jour forcée de Windows 10 et comme explicité plus haut, aucun de nos postes sous Windows 7 n'a reçu jusqu'à présent de message forçant l'installation du nouvel OS. Nous pouvons donc continuer à utiliser notre ancienne version de l'OS. Mais chut, ne le crions pas trop fort, nous risquerions de donner des idées à Microsoft...

>> A lire aussi >> Windows 10 : le grand guide du dépannage

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Le Envol
    Enfin Microsoft est aller trop loin dans "l'assistance " de l'utilisateur .
    C'est l'hôpital qui se fout de la charité
    1
  • daphnis
    En aucun cas je n'ai donné un accord explicite : Microsoft effectivement est allé trop loin.
    En ce qui me concerne, j'ai signé la pétition en signe de protestation.
    0
  • JLC_TomsGuidePC
    C'est vrai sur le papier, c'est faux dans les faits... Ces derniers jours j'ai eu de nombreuses fenêtres à répétition m'indiquant que Windows 10 allait être installée, alors que je n'ai jamais donné mon accord. Dans un premiers temps, il suffisait d'annuler la mise à jour. Puis des fenêtres de reboot sont apparues pour mettre à jour mon système Windows 7... lesquelles on ne peut pas reporter indéfiniment ! Ils nous usent avec ces fenêtres auxquelles on doit faire très attention...!!! J'étais en train d'écrire un mail lorsque la fenêtre est apparue au 1er plan, une de mes lettres à valider l'install !!! Juste eu le temps de tout quitter et débrancher mon portable... RRRrrr... Entre les manips pour virer le petit icone blanc de windows 10 qui est présent dans le barre des tâches, entre devoir cacher les KBxxxxxx pour éviter que ça réapparaisse... bref, c'est du harcèlement commercial informatique.
    J'ai donc fini par craquer : comme c'était un PC portable sur lequel il n'y a pas de données cruciales, j'ai tenté le coup. J'ai installé Windows 10. Le portable est un DV7-6C99EF. Résultat : des drivers qui ont disparu, des lenteurs excessivement excessives ;-) !!! Bref, tout ce blabla de microsoft on le connait bien (meilleur, plus sécurisé, plus rapide, plus puissant, etc.), ils le sortent à chaque nouvel opus. Mais si le matériel n'est pas assez puissant pour suivre leur nouvel os, ça ne sert à rien et c'est une catastrophe. Comme à chaque fois.
    Donc tant que le bureau, les logiciels utiles, les loisirs n'imposent pas de devoir l'utiliser, il ne faut pas l'installer.

    La différence majeure cette fois-ci c'est ce harcèlement par internet qui viole notre intimité au sein de notre système qu'on utilise au quotidien. Comme si on venait nous taper sur l'épaule pour nous imposer une action.
    Pour le reste c'est du pareil au même : on sert de pigeon béta testeur ! Allez lire les avis des premiers Windows 10 installées : c'est tous les bugs que Microsoft doit corriger, provoquant de nombreux KBxxxx qui mangent notre bande passante internet (et oui, si ça rame c'est aussi à cause de ça...).
    Bref, ne vous y fiez pas, Microsoft n'a pas changé.

    Ah oui, le petit message qui m'avait fait sourire lorsque je me suis fait absorber par le côté obscure : "Attention, vous avez jusqu'à juillet pour bénéficier d'une version gratuite de Windows 10". Sauf qu'une fois installée, la version s'appelle "Version d'essai"... on pourrait croire qu'il faudrait l'acheter si jamais on était assez fou pour vouloir la garder.

    Le seul côté positif que je dois reconnaître : le retour au système précédent fonctionne très bien !
    Donc revenu au Windows 7 avec ses drivers qui fonctionnent très bien, et sa fluidité indispensable.
    1