Yahoo! veut plus de buzz

La plateforme de services Yahoo ! se lance à l’assaut des Digg et autres sites spécialisés dans les buzz sur Internet, en lançant son propre service du genre : Yahoo ! Buzz.

Ce service, jusqu’à maintenant ouvert uniquement en bêta fermée, est désormais disponible à grande échelle.

Yahoo ! se lance dans le buzz

Le principe de Yahoo ! Buzz reprend donc celui connu sur des sites comme Digg, et permet aux internautes de voter pour une actualité importante, décalée ou originale. Lorsqu’une actualité reçoit suffisamment de votes, elle devient “populaire”, ce qui signifie qu’elle va être mise en avant sur la page d’accueil du site et dans les diverses catégories qui la concernent. Enfin, plus une actualité obtient de votes de la part des internautes, et plus celle-ci sera mise en avant.

Yahoo ! s’avance donc un peu plus dans le monde du Web 2.0Terme apparu à partir de 2004 et qui qualifie l’émergence de sites web dotés d’un contenu plus dynamique et interactif. Le "web 2.0" est ce qui s’oppo... et tente ainsi de nouvelles expériences, comme à son habitude.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • megaloute
    Mouais, on va me traiter de vieux jeu mais je trouve cette chose totalement inutile voire dangereuse.
    Finalement, ce système risque d'aboutir à une accumulation de news totalement débiles et insipides mais plébiscitées par une partie de la population pour "l'imposer" au reste. Combien de gens ne lisent que ce qu'ils ont sous les yeux sans chercher à en apprendre plus ou à voir plus loin?
    Imaginons un instant que la "news" soit une idiotie du genre "le téléphone portable peut faire du pop-corn" combien vont avoir l'idée d'aller vérifier si c'est vrai ou non? Trop peu.
    Et on va se retrouver avec des gens persuadés qu'on peut (suivant certains rites magiques probablement) y arriver facilement.
    J'ai peur qu'à défaut de faire du buzz, nombre de personnes pensent que ce qui est publié est une véritable info (ou une info jugée importante) et que ce système finisse par abêtir les lecteurs potentiels.
    Alors oui, on me dira que les news sont facilement vérifiables ailleurs, qu'on trouve encore des encyclopédies papier en plus de Wikipédia mais j'ai vraiment peur que ce ne soit qu'un début de paupérisation intellectuelle.
    Web 2.0 (expression qui ne veut vraiment rien dire) oui, mais avec parcimonie et recul nécessaire obligatoire.
    0