Le chauffard de YouTube relaxé

youtube videoLe tribunal de Nancy vient de rendre son verdict dans l’affaire concernant le jeune chauffard qui a été arrêté suite à la diffusion de ses vidéos sur YouTube.

Dans ces vidéos, le jeune homme est filmé à 225 km/h sur une autoroute limitée à 110 km/h, et commet plusieurs autres infractions au code de la route. Pourtant, le tribunal relaxé l’accusé, à cause notamment d’un manque de preuves concrètes.

Sauvé par la prescription

C’est un policier qui avait d’abord été alerté par les vidéos en question sur YouTube. Dessus, on y voit un jeune homme au volant d’une voiture sur l’autoroute, et dont le compteur est filmé à 225 km/h. Le jeune homme a pu être identifié grâce à quelques signes particuliers sur son véhicule (notamment une fêlure sur le pare-brise) et l’endroit où la vidéo a été prise, ainsi que sur le profil de l’utilisateur. Il a alors été arrêté par la police locale et risquait trois mois de prison avec sursis et 1000 euros d’amende.

Finalement, il n’écopera d’aucune peine, puisque le tribunal de Nancy l’a relaxé. L’avocat de l’accusé a parlé d’un « empilage hasardeux d’un faisceau d’indices » pour qualifier les preuves fournies par la police, à savoir les vidéos publiées sur YouTube et son profil sur le site. Le tribunal, pour sa part, a estimé que l’absence totale de date sur ces vidéos ne permet d’indiquer à quel moment le délit a été commis. En tenant compte du fait que l’auteur du délit a changé son pare-brise en 2005, le tribunal a estimé qu’il y a prescription.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
34 commentaires
    Votre commentaire
  • rippergun
    ah bravo
    0
  • St3fff
    Pff, en taule !!!!
    0
  • mafiaman42
    Lol de toute façon ce jugement ne m'etonne gère, on ne pouvait que si attendre !
    0