Des associations accusent YouTube de collecter des données sur les enfants

L’actualité du scandale Cambrigde Analytica fait des émules. Une association américaine de 23 organisations de défense des droits numériques et de protection de l'enfance a annoncé porter plainte à l'encontre de YouTube. Un non-respect de la confidentialité des données numériques qui cible les enfants est à l'origine de cette plainte. 

Une loi en vigueur aux Etats-Unis depuis 1998 protège la vie privée des enfants. Cette loi stipule qu’il est "interdit à un site internet destiné aux enfants, ou qui sait que des enfants l'utilisent, de collecter et utiliser de telles informations sans avoir l'accord des parents". Cette association a affirmé que YouTube ne respecte pas cette loi. Selon eux, ce site web d’hébergement de vidéos collecte des informations personnelles de mineurs sans en informer au préalable les parents et les exploite par la suite à des fins publicitaires. 

Le fer de lance de YouTube a toujours été la publicité. En effet, cette plateforme, à l’accès gratuit et propriété de Google, est principalement rémunérée par le biais des annonceurs et réalise d’énormes profits. En réponse à cette plainte, YouTube a déclaré que leur site est destiné aux adultes et que la plateforme YouTube Kids est l’alternative dédiée aux moins de 13 ans. En réponse à ce type de problématique, YouTube avait créé en novembre 2016 cette application spécifique qui propose des contenus adaptés aux mineurs avec notamment une interface épurée.

Pour Jeffrey Chester, l'un des porte parole de cette association, la réponse de YouTube n’est pas satisfaisante. Selon lui, YouTube continue de développer son service pour les enfants dans le monde entier. Sa responsabilité de ne pas respecter cette loi est flagrante et il ne peut pas le nier. Si cette plainte abouti, il conviendra de regarder ce que les associations européennes et françaises pourraient envisager de leur côté. 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire