Accueil » Actualité » Affaire Huawei : Trump revient sur le bannissement

Affaire Huawei : Trump revient sur le bannissement

Nouveau coup de théâtre dans l’affaire Huawei-Trump. Après une rencontre avec le président chinois Xi Jinping, Trump a décidé de lever une partie des mesures commerciales annoncées le mois dernier.

Image 1 : Affaire Huawei : Trump revient sur le bannissement

Le président américain a finalement décidé d’alléger ses sanctions envers le constructeur chinois Huawei. Suite à une rencontre entre les leaders des deux pays au cours du G20, des négociations semblent s’être ouvertes. La firme chinoise peut souffler un peu.

Les tenants et aboutissants de cette reprise des liens commerciaux restent pour l’instant un peu flous. Donal Trump a cependant officiellement annoncé qu’il levait sa mesure interdisant les entreprises américaines à acheter des équipements à Huawei. « Les entreprises américaines peuvent vendre leur équipement à Huawei. Nous parlons d’équipement qui ne pose pas de grand problème de sécurité nationale », a-t-il déclaré. Il n’a cependant pas précisé quels types d’équipement étaient concernés.

Gel des taxes douanières

Le président américain est également revenu sur sa décision d’augmenter les taxes douanières sur les produits importés de Chine. Ce revirement de situation ne met toutefois pas complètement fin aux suspicions de Washington. Huawei demeurera pour l’instant sur la liste noire établie par le département du Commerce et du Travail des États-Unis.

Depuis l’annonce des sanctions en mai dernier, de nombreuses entreprises ont annoncé qu’elles cesseraient leurs échanges commerciaux avec le géant de la technologie chinois. D’autres ont commencé à exprimer leur mécontentement face à ces interdictions qui pourraient causer de sérieux dommages économiques. Quelles conséquences cet allégement aura-t-il sur le marché de la technologie ? Il faudra attendre les prochains jours pour avoir des annonces plus concrètes. Le G20 semble en tout cas avoir considérablement apaisé les tensions entre Washington et Pékin.