Accueil » Actualité » Alan Wake : une suite possible ?

Alan Wake : une suite possible ?

On le pensait définitivement disparu mais le Stephen King vidéoludique n’a, semble-t-il, pas encore écrit son point final…

Image 1 : Alan Wake : une suite possible ?

Il est encore auréolé comme l’un des meilleurs jeux de la décennie. Et déjà considéré comme celui de l’année 2010 selon le magazine Time. Pourtant, les moins de vingt ans n’en ont probablement jamais entendu parler. Alan Wake est un survival horror de légende, sorti exclusivement sur Xbox 360 en mai 2010. Avant de contaminer les joueurs PC deux ans plus tard.

Si je jeu jouit d’une telle renommée critique, c’est avant tout parce qu’il avait saisi l’opportunité d’offrir, à une génération nostalgique des 80’s et 90’s, un récit dopé aux références geeks. Ce bien en amont de Stranger Things ou de Ready Player One. En effet, dans Alan Wake, vous incarnez ni plus, ni moins qu’un romancier à succès, alter ego de Stephen King. Victime du syndrome de la page blanche, vous partez chercher l’inspiration à Bright Falls. Bourgade en apparence visible mais qui, la nuit tombée, s’avère grandement hostile. Armé d’une simple lampe torche, vous devrez survivre aux attaques de forces obscures du crépuscule à l’aube. Tout en enquêtant sur de mystérieuses disparitions. Une ambiance qui mixe Twin Peaks, Shining, Resident Evil et l’univers de Lovecraft, rien que ça !

Trois autres titres et puis s’en va

L’éditeur du titre, Remedy, publiera deux DLC (The Signal et The Writer) puis un spin-off (Alan Wake’s American Nightmare). Avant d’abandonner la licence au profit de son nouveau bébé : Quantum Break. Malgré quelques rumeurs sur une éventuelle suite en 2015, on n’entendra plus jamais parler d’Alan Wake 2.

Jusqu’à ce que Sam Lake, PDG de Remedy, décide de remuer le couteau dans la plaie en mentionnant de nouveau la séquelle dans une interview récente accordée à IGN. Sa décision est ferme : il veut un retour fracassant d’Alan Wake, avec un gameplay totalement inédit et qui devrait mettre la barre haute sur le marché des jeux AAA. Un open-world ?