Accueil » Actualité » Alexa d’Amazon se cache dans cet exosquelette

Alexa d’Amazon se cache dans cet exosquelette

Image 1 : Alexa d'Amazon se cache dans cet exosquelette

Alexa est présente sur de nombreux appareils allant des smartphones aux lampes futuristes comme celles de General Electric. Mais c’est la première fois que l’assistant personnel intelligent s’intègre à un matériel médical destiné à aider les personnes atteintes de troubles neurologiques. L’initiative vient de Bionik Laboratories, une firme spécialisée en robotique, qui a associé le logiciel d’Amazon à son exosquelette global tronc inférieur, connu sous le nom d’ARKE.

L’intégration d’Alexa devrait permettre au patient de se familiariser avec l’exosquelette pendant la période de formation selon Michal Prywata, cofondateur et directeur de Bionik. Il suffit ainsi de lancer des commandes vocales comme « Alexa, faites un pas » pour que l’exosquelette réagisse. Pour le moment, cette intégration passe par un périphérique compatible avec Alexa puisque l’ARKE est dépourvu de microphone intégré. D’autre part, il faut remarquer qu’il s’agit encore d’un prototype. Il nécessite plusieurs améliorations pour connaître un usage médical. Car une défaillance dans la commande vocale peut entraîner des effets indésirables.

« Comment la performance change-t-elle lorsque l’environnement est bruyant, par exemple, lorsqu’une alarme incendie se déclenche ? », s’interroge notamment Todd Carpenter, expert en cybersécurité. En tout cas, Alexa reste avant tout un outil pour familiariser les patients avec ARKE. Bionik Laboratories dispose déjà d’un ensemble de capteurs pour contrôler l’exosquelette.

> > >  Lire aussi  Disney quitte Netflix et lance son propre service de streaming