Accueil » Actualité » Echo : Amazon conserve les conversations avec Alexa indéfiniment

Echo : Amazon conserve les conversations avec Alexa indéfiniment

Si vous voulez que les enregistrements des conversations avec Alexa disparaissent, il faut les supprimer vous-même. Et encore, il reste des traces.

Image 1 : Echo : Amazon conserve les conversations avec Alexa indéfiniment

En avril dernier, l’enceinte intelligente d’Amazon Echo s’est retrouvé au cœur du débat sur la vie privée. Des sources internes à la société révélaient que des employés d’Amazon écoutaient les conversations enregistrées par l’assistant Alexa.

Depuis, de nombreuses interrogations ont surgi. Certains responsables politiques ont demandé à Amazon de fournir plus de détails sur l’utilisation de ces données.

Et la réponse d’Amazon ne risque pas de rassurer les consommateurs. Dans une lettre envoyée à un sénateur américain, le vice-président des politiques publiques d’Amazon Brian Huseman indique que les enregistrements sont conservés pendant une durée indéterminée. Tant que l’utilisateur ne les supprime pas manuellement, toutes les conversations demeurent sur les serveurs d’Amazon.

Impossible de les faire complètement disparaître

Le VP précise que même lorsque l’utilisateur efface les enregistrements, toutes les données ne disparaissent pas complètement. « Nous conservons encore certains enregistrements des interactions avec Alexa. Cela comprend des actions menées par l’assistant suite aux requêtes des utilisateurs », explique-t-il. De plus, toutes les interactions avec une entreprise tierce faites via l’assistant Alexa sont aussi conservées par l’entreprise en question. Cela inclue, par exemple, les transactions pour commander une livraison à domicile.

Bien que très détaillée, la lettre de Brian Huseman n’a pas répondu à toutes les questions du sénateur. Celui-ci a donc renvoyé un courrier demandant à Amazon de clarifier comment les données conservées par les entreprises tierces sont utilisées.

>>> La Chine espionne les smartphones de ses touristes