Accueil » Actualité » Amazon désigne des ambassadeurs pour défendre l’image de la compagnie sur Twitter

Amazon désigne des ambassadeurs pour défendre l’image de la compagnie sur Twitter

Depuis une semaine on peut voir sur Twitter de nouveaux comptes estampillés « FC Ambassador » faire leur apparition. D’après un article du New York Times, Amazon a en effet réactivé ce programme visant à défendre son image sur les réseaux sociaux. Les attaques d’anciens salariés sont régulières et le géant du e-commerce apprécie moyennement cette mauvaise publicité à l’égard de ses conditions de travail.

Ces nouveaux ambassadeurs sont recrutés au sein des salariés. Leur compte se présente d’abord avec leur nom et prénom suivi la mention FC Ambassador (FC pour Fulfillment Centers ou centre de traitement des commandes).

Un programme initié en 2018

Lancés en 2018, leur but est d’intervenir chaque fois qu’ils repèrent des remarques négatives concernant le célèbre marchand. D’après Lindsay Campbell, porte-parole d’Amazon« il est important que nous fassions ce travail d’éducation sur l’environnement de travail au sein de nos centres de traitement des commandes, et le programme FC Ambassadors est une part importante de ça. »

Le groupe rencontre régulièrement de nombreux problèmes salariaux. Le dernier en date remonte au Prime day qui a eu lieu en juillet dernier. Des employés de plusieurs centres de traitement américains, français et allemands se sont mis en grève pour protester, entre autres, contre l’existence d’un indicateur permettant d’évaluer les performances des salariés. Au final, ce sont des salaires insuffisants, des cadences de travail excessives et beaucoup de stress que dénoncent les salariés.

Beaucoup de Twittos ont détourné le concept en ajoutant cette mention à leur compte pour rédiger des posts qui ne sont pas vraiment à la gloire d’Amazon.

Image 1 : Amazon désigne des ambassadeurs pour défendre l'image de la compagnie sur Twitter
Travailler chez Amazon m’a aidé à développer d’excellentes compétences en gestion de l’argent. Avant, je sortais avec des amis et je gaspillais de l’argent. Maintenant, grâce à Amazon, je souffre à la fois de dépression sévère et d’un bas salaire, donc je ne quitte jamais ma maison pour autre chose que travailler ! Merci Amazon.

D’après le New York Times, au lancement du programme plus d’un an auparavant, les FC Ambassadors étaient 14. Difficile de connaitre 1er nombre exact aujourd’hui, Amazon ne communiquant pas sur le nombre actuel.

Quant aux bénéfices retirés par ces salariés là-aussi le flou domine. Toujours d’après le New York Times, les Amazon FC Ambassadors seraient rémunérés pour leur Tweet. D’autres ex-salariés se plaignent de n’avoir reçu en contrepartie qu’une journée de congé et un bon cadeau à la fin de l’année…