Accueil » Actualité » Android : Google force les constructeurs à installer plein d’applications

Android : Google force les constructeurs à installer plein d’applications

Google demande par contrat que les constructeurs de smartphones installent un grand nombre d’applications. Si l’espace de stockage augmente, le nombre d’applications suit. Aujourd’hui, une nouvelle s’ajoute à la liste.

Nos confrères de XDA Developers ont mis la main sur les exigences de Google Mobile Services concernant les applications devant être incluses dans les futures mises à jour d’Android.

Image 1 : Android : Google force les constructeurs à installer plein d’applications

Google impose le contrôle parental à tous

Génération après génération, l’espace de stockage des smartphones ne cesse d’augmenter. Dans les modèles 2019, il n’est pas rare de voir des modèles d’entrée de gamme avec 64 Go. Le haut de la gamme dispose même parfois de 512 Go, et ce sans compter une éventuelle carte micro-SD qui viendrait encore l’augmenter. Dans ce contexte, si voir certaines applications préinstallées n’est pas vraiment un problème de place, cela peut devenir énervant de voir s’accumuler des icônes inutiles et parfois impossibles à supprimer.

Comparatif : les 10 meilleurs smartphones de 2019

De plus en plus d’acteurs installent leurs propres outils sur les smartphones. Les constructeurs évidemment poussent l’utilisation de leurs propres outils, dont la plupart sont d’ailleurs inamovibles. Certains partenariats sont signés avec des éditeurs, ajoutant quelques applications au passage. Ainsi, la suite Microsoft Office est souvent présente sur les smartphones des marques partenaires. Et enfin, Google lui-même oblige les constructeurs à intégrer une partie de l’écosystème Android.

Le document présenté par XDA Developers montre comment Google requiert l’installation de l’application Digital Wellbeing (bien-être numérique) pour toutes les mises à jour d’Android 9 et 10 à venir. Cette application apparue sur Pixel 3 est un ajout bienvenu sur les smartphones notamment ceux utilisés par les enfants puisqu’il permet le contrôle parental et la réduction du temps passé sur l’écran du téléphone. Les fabricants disposant de leurs propres outils, tels que Huawei ou Xiaomi, doivent alors l’installer. Ces applications sont certes utiles, mais elles sont ici imposées à tout le monde, même ceux qui n’en ont pas l’utilité.

Source : BGR