Accueil » Dossier » Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

Image 1 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

La prochaine génération d’OS mobile


Alors qu’iOS 8 (d’Apple) est sorti le mois dernier, il faudra attendre encore quelques semaines avant que le concurrent Android Lollipop (de Google) ne fasse son apparition sur nos smartphones et tablettes. Néanmoins, on sait déjà à peu près tout des avancées de ce nouveau système d’exploitation, puisque Google a livré publiquement en juin dernier une version de développement.

Au menu d’Android Lollipop, on profite d’un centre de notifications rafraîchi, de nouveaux raccourcis dans l’écran de verrouillage et d’un environnement plus multitâche que jamais. Du côté d’iOS 8, on retiendra surtout le nouveau clavier et la fonctionnalité iCloud Drive. Mais finalement, les deux systèmes n’ont jamais semblé aussi proches, autant en terme de fonctionnalités que d’interfaces. Ils ont chacun cédé aux sirènes du Flat design, première ressemblance notable. En revanche, lorsque l’on regarde derrière la façade, comment parviennent-ils à se distinguer ? Voici un tour d’horizon des différences entre iOS 8 et Android Lollipop.

Image 2 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

L’écran d’accueil

Qu’il s’agisse d’Android ou iOS, l’écran d’accueil n’évolue pas beaucoup par rapport aux versions précédentes. Par contre, ils diffèrent toujours beaucoup l’un par rapport à l’autre. Dans le cas d’iOS, les applications sont directement ajoutées au « Springboard » et le seul moyen de les organiser, c’est d’utiliser des dossiers.

Sur Android, elles sont toutes rangées dans un menu spécifique. Des raccourcis peuvent être ajoutés vers l’écran d’accueil, mais toujours à la discrétion de l’utilisateur. Les dossiers sont également de la partie pour plus de personnalisation, mais surtout, des widgets sont disponibles et ajustables en taille afin de profiter de certaines fonctionnalités sans rentrer totalement dans les applications. Sur ce point, Apple reste totalement hermétique et, peut-être, en retard.

Avantage : Android Lollipop

Image 3 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

Le centre de notifications

iOS 7 a marqué l’arrivée, tardive, d’un centre de notification chez Apple. Présent depuis les débuts d’Android, il s’agit d’un menu devenu presque indispensable aujourd’hui, conglomérant l’ensemble de ses notifications. Dans iOS 8, son évolution est intéressante. Les notifications sont désormais interactives. Il devient donc possible de répondre par exemple à un texto sans rentrer dans l’application.

Ce gain de temps avait déjà pu être mesuré à l’époque d’Android 4.1, la première mise à jour du système de Google a introduire cette fonctionnalité. Seulement, elle dépend directement des autres applications, capables ou non d’en tirer partie. Dans Android Lollipop, ce panneau évolue également, mais essentiellement sur le design : les notifications changent de couleur (blanc sur noir) et peuvent également s’empiler afin d’économiser de la place. On peut alors les développer en glissant son doigt pour avoir plus d’informations.

Avantage : Android Lollipop

Image 4 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

Le menu de raccourcis

Sous iOS 7, la nouveauté majeure en plus du volet de notifications a été l’intégration d’un menu de raccourcis appelé Control Center. Il apparait en glissant son doigt depuis le bas de l’écran et se propose d’agir rapidement sur les connexions (Bluetooth, WiFi), le contrôle de la luminosité de l’écran ou encore accéder en un clic à certaines fonctionnalités telles que la calculatrice ou le flash. Sous Android, cette fonction est déjà présente de différentes manières selon les surcouches appliquées par les constructeurs.

Dans Android Lollipop, elle est toujours de la partie, mais sa présentation évolue. On y accède toujours de la même manière, soit en glissant avec deux doigts depuis la partie supérieure de l’écran, soit en appuyant sur le bouton correspondant depuis la barre de notification. Le contenu est toutefois un peu moins important que celui d’Apple et se contente de proposer d’ajuster certaines fonctionnalités du téléphone (connexions, luminosité, etc.).

Avantage : iOS 8

Image 5 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

L’écran de verrouillage

L’écran de verrouillage ne donne d’habitude pas matière à débat. Souvent épuré, il n’est pas censé regorger de fonctionnalités. C’est d’ailleurs le cas sur iOS, même dans sa version 8 : la seule fonctionnalité accessible ici, c’est l’appareil photo d’un glissement du bas vers le haut.

Sur Android, c’est un peu différent. Si l’interface du « lockscreen » n’évolue pas vraiment, de nouveaux éléments font leur apparition. D’abord, un raccourci vers le centre d’appel est placé à gauche. Ensuite, les notifications apparaissent désormais dans la partie centrale de l’écran et ne sont plus cachées dans la barre de notification verticale.

Avantage : Android Lollipop

Image 6 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

Les paramètres

Le paramétrage du téléphone n’est plus un passage obligé, mais lorsque l’on doit s’y confronter, cela peut être plus ou moins délicat selon le système d’exploitation. Tout simplement parce que les menus sont plus ou moins compliqués. Pendant longtemps, Android a souffert d’une lisibilité relativement pauvre, avec d’innombrables menus et sous-menus. La nouvelle version tend à corriger ce défaut en apportant un peu de clarté à l’ensemble : menus plus espacés, interface plus claire… C’est incontestablement mieux.

Sur iOS, le menu des paramètres n’évolue pas par rapport à iOS 7. La logique de certains sous-menus laisse toujours perplexe et il n’est pas rare de se perdre à la recherche d’une fonctionnalité au nom tout sauf explicite. Dans un cas comme dans l’autre, il reste encore des progrès à faire.

Avantage : Android Lollipop

Image 7 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

L’interface multitâche

Grâce au matériel de plus en plus puissant, les systèmes d’exploitation mobiles ont pu s’ouvrir progressivement au multitâche. Si Apple s’y est mis plus tardivement qu’Android, son interface est clairement la plus réussie. Inaugurée dans iOS 7, elle est légèrement revue dans la 8e version de l’OS. Le système de carte alignée les unes aux autres est repris, tout comme le système de glissement vers le haut pour les fermer. La nouveauté vient de la partie supérieure, qui accueille désormais des raccourcis vers ses contacts préférés.

Chez Google, Android Lollipop est l’occasion de revoir le menu multitâche. Il apparait désormais sous la forme de cartes empilées les unes sur les autres. La particularité de ce système, c’est que lorsque plusieurs fenêtres sont actives dans une même application (des onglets sous Chrome par exemple), elles sont affichées de manière distincte.

Avantage : iOS 8

Image 8 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

L’assistant virtuel

Les assistants virtuels sont devenus indispensables dans les systèmes d’exploitation mobiles. Apple travaille sur Siri depuis de nombreuses années et est l’un des seuls constructeurs a avoir su réellement rendre utilisable une telle fonctionnalité. Dans iOS 8, cet assistant profite de plusieurs innovations. La première, c’est la capacité à « écouter » l’utilisateur afin de se « réveiller » dès qu’il s’adresse à lui : il suffit de prononcer « Dis Siri » pour commencer à interagir avec lui.

Ce procédé n’a rien de nouveau pour Google, qui exploite cela depuis quelque temps déjà dans Google Now. Sur certains appareils compatibles, il suffit de dicter la commande « Ok Google » pour que l’assistant prête une oreille à ses questions. Malheureusement, les nouveautés à proprement parler, dans Android Lollipop, ne sont pas vraiment nombreuses, alors que Siri se dote de nouvelles cordes à son arc, tels que l’intégration du service de reconnaissance musicale Shazam ou encore 22 nouvelles langues.

Avantage : iOS 8

Image 9 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

Le clavier

Sous Android, la tradition a toujours été de pouvoir personnaliser à l’extrême son appareil. Le clavier ne fait pas exception et de nombreux logiciels tiers se proposent de le remplacer, souvent en mieux, à l’image de Swiftkey. Mais il a tout de même su bien évoluer depuis les premières versions. La dernière en date, intégrée à Android Lollipop, fait place à un design légèrement revu (la séparation entre les touches disparait). C’est sans doute l’un de ses principaux changements, puisqu’il conserve ses autres qualités, à savoir un système de prédiction et un mode de saisie en glissant le doigt.

Du côté d’Apple, on fait enfin preuve d’ouverture puisqu’iOS 8 marque l’arrivée de claviers tiers. Il devrait donc être possible d’installer des logiciels tels Swype, apportant de nouvelles fonctionnalités. En ce qui concerne celui intégré de base au système, il n’oublie pas de s’améliorer grâce à un mode de suggestions prédictif à mesure que l’on saisit son texte.

Avantage : ex aequo

Image 10 : Android Lollipop vs iOS 8 : le face à face en images

Le centre d’appel

On oublie parfois que la fonction principale d’un smartphone, c’est téléphoner. L’interface des applications d’appel a donc toute son importance. Sur ce point, iOS comme Android ont récemment fait évoluer leurs interfaces, mais pas forcément les fonctionnalités. Dans iOS 8, Apple s’est contenté de reprendre le travail commencé sur iOS 7. L’application s’avère tout à fait suffisante et exhaustive.

Du côté de Google, plusieurs changements ont dernièrement été opérés, à fortiori dans Android Lollipop. Les couleurs sont plus présentes et l’aspect évolue de manière sensible. Mais sur le plan des fonctionnalités à proprement parler, il n’y a pas grand-chose à signaler, si ce n’est que Google fait l’impasse, contrairement à Apple, sur la messagerie vocale visuelle intégrée.

Avantage : iOS 8