Accueil » Dossier » Android N : les 10 véritables nouveautés

Android N : les 10 véritables nouveautés

Image 1 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Android cuvée 2016

À chaque année, son Android. Et bien que Marshmallow (6.0) commence seulement à se répandre sur la nouvelle génération de smartphone, une nouvelle version d’Android fait déjà parler d’elle. Google a dévoilé cette année Android N (7.0), nom de code donné à cette déclinaison dont on ignore encore à quelle pâtisserie cela fera référence, même après la conférence de développeurs Google I/O de 2016.

Ce que l’on sait en revanche, c’est que cette itération ne va pas chercher à révolutionner l’OS mobile, mais plutôt continuer à le faire évoluer sur la même lancée que Marshmallow. Nous avons donc installé une version de développement sur un Nexus 6P afin de plonger dans les nouveautés de cette septième version d’Android, que nous vous proposons de découvrir avec nous en images.

Lire : [Test] Nexus 6P : faut-il craquer pour le smartphone de Google ?

Image 2 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Le tiroir d’applications n’a pas disparu

L’une des plus grandes inquiétudes qui entouraient Android N était la disparition du tiroir d’applications. Plusieurs sites ont en effet rapporté que Google travaillerait à une suppression du menu, qui marque l’une des plus grosses différences avec iOS. Bien sûr, certaines versions remaniées du système, à l’instar de la surcouche EMUI de Huawei, ont déjà abandonné la fonctionnalité. Mais cela ne se fait pas toujours à la satisfaction des utilisateurs.

Première (bonne) surprise de cette version de développement, le tiroir est toujours d’actualité. Il prend la même forme que dans Android Marshmallow et propose les mêmes fonctionnalités. Aucun changement de ce côté-là donc… pour le moment. Car il faut bien rappeler qu’en l’état, cette déclinaison n’a rien de définitif et si Google travaille bel et bien sur un moyen de se passer de la fonctionnalité, peut-être cela se verra dans une version de développement ultérieure.

Image 3 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Plus d’interactions avec ses notifications

L’interaction avec ses notifications a été considérablement revue dans Android N. désormais, il est possible d’interagir avec un plus grand nombre d’entre elles, à l’instar de Hangout. Ainsi, on peut directement répondre à ses messages depuis la barre, sans avoir à rentrer dans l’application.

Il est également possible de lire de manière distincte plusieurs messages venant d’une même application. Depuis WhatsApp ou Gmail, les messages liés à plusieurs conversations différentes peuvent être lus directement depuis le volet.

Image 4 : Android N : les 10 véritables nouveautés

De nouveaux raccourcis dans le panneau de notification

Le panneau de notification profite désormais de cinq raccourcis directement intégrés lorsqu’on le déroule : WiFi, réseau mobile, batterie, mode « ne pas déranger » et la lampe torche. Cette nouveauté ne change pas radicalement la donne, mais elle évite de devoir glisser vers le panneau des paramètres rapides afin d’activer ou de désactiver une fonction.

Surtout, ce fameux panneau des paramètres rapides est enfin personnalisable. Bien sûr, d’autres surcouches (Samsung, LG, etc.) l’autorisaient déjà, mais pas celle de Google en natif. On peut désormais sélectionner les raccourcis que l’on souhaite voir figurer et l’on peut même les faire apparaitre sur deux pages, dans le cas où l’on voudrait tous les voir apparaitre.

Image 5 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Paramètres : plus d’infos sous chaque catégorie

Des efforts de simplification ont été faits ces dernières années, afin de rendre plus comestibles les paramètres d’Android. Avec Android N, les choses se compliquent un peu. Depuis les réglages du téléphone, chaque catégorie est désormais accompagnée d’une ligne décrivant un peu plus la fonction en question.

Par exemple, l’onglet « Affichage » s’accompagne de l’option « Adaptation de la luminosité est ACTIVÉE ». Si cela est pratique pour certaines parties afin d’éviter d’avoir à rentrer dans le menu, comme le stockage (indication de l’espace utilisé), cela ne fait qu’alourdir l’interface pour les autres. À noter également l’ajout tout en haut du menu d’un espace de suggestion, qui guide l’utilisateur directement vers les réglages importants.

Image 6 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Réglage de la taille de l’affichage

La taille des caractères est, jusqu’à maintenant, la seule chose qu’il est possible de modifier au niveau de l’affichage d’Android pour permettre de s’adapter à toutes les vues. Avec la nouvelle version N, Google va plus loin en proposant de modifier la taille de tous les éléments qui s’affichent sur l’interface.

Directement depuis les paramètres du téléphone, sous l’onglet affichage, une nouvelle option sobrement appelée « taille de l’affichage » permet donc d’ajuster l’intégralité de l’écran selon cinq niveaux différents. Toutes les applications seront compatibles, il faudra simplement que les développeurs s’assurent que les changements fonctionnent correctement au niveau de leurs logiciels.

Image 7 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Intégration d’un mode multitâche

C’est sans doute la fonction qui était la plus attendue ces dernières années, Google a enfin intégré une solution de multitâche native. Il était temps, d’autant que la plupart des concurrents le proposent depuis un certain temps déjà, à l’instar de Samsung ou LG. Dans Android N, le multi-écran n’a rien de révolutionnaire dans son fonctionnement : deux applications peuvent s’afficher en simultané et il est possible d’interagir avec l’une ou l’autre très simplement.

L’utilisateur déclenche ce mode en restant appuyé sur le bouton dédié à la gestion des applications et la bonne nouvelle, c’est qu’il fonctionne autant en portrait qu’en paysage. Sur un smartphone grande taille comme le Nexus 6P, la lecture des deux écrans reste parfaitement confortable, mais c’est surtout sur tablette, comme sur la Pixel C, que tout le potentiel est exploité. L’espace occupé par l’un ou l’autre est réglable d’un simple glissement sur la ligne de démarcation centrale.

Image 8 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Le retour du mode Nuit

Android N intègre une option qui entend préserver les yeux des utilisateurs lors d’une utilisation dans un environnement sombre, le mode « Nuit ». Cette fonctionnalité n’est pas a proprement parler une nouveauté. En réalité, Android Marshmallow avait déjà intégré cette option dans sa version de développement, avant de la retirer de sa mouture définitive. Elle fait donc son retour dans Android N, dans une partie un peu cachée du système.

Il s’agit du menu System UI Tuner, qui s’active en gardant son doigt appuyé sur le raccourci vers les paramètres du téléphone, la petite roue dans la barre de notifications. Le mode n’a pas vraiment évolué, puisqu’il propose le même thème sombre et un ajustement des couleurs de l’affichage. La grande question est maintenant de savoir si Google va l’intégrer définitivement à Android N, ou le supprimer avant sa sortie comme pour Marshmallow.

Image 9 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Une gestion des données mobiles plus poussée

Les forfaits mobiles intègrent des enveloppes de données mobiles toujours plus importantes. Seulement, entre le développement rapide de la 4G qui accélère considérablement la vitesse de téléchargement et la multiplication des applications sur nos téléphones qui consomment tous plus de données, elles ont vite fait de fondre comme neige au soleil. C’est là que l’économiseur de données d’Android N peut faire la différence.

Activable dans la section relative à la consommation de données, cette fonctionnalité entend préserver ses précieux giga-octets de data en laissant le système décider automatiquement des applications autorisées à se connecter au réseau mobile. Sinon, il est possible de manuellement configurer sa liste blanche en sélectionnant les logiciels que l’on souhaite continuer à synchroniser, à l’instar d’un réseau social ou du client mail.

Image 10 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Une meilleure gestion de la batterie

Dans Android 6.0 (Marshmallow), Google a introduit Doze, une nouvelle manière de gérer l’énergie des téléphones. Lorsque l’appareil n’est pas utilisé pendant un moment (immobile et non allumé pendant 1 heure), une veille profonde est activée, ce qui limite les interactions des applications sur le réseau mobile.

Android N va plus loin. Même lorsque l’appareil est dans une poche et que l’on se déplace avec, le mode Doze peut s’activer de manière dynamique afin d’améliorer l’autonomie et optimiser en temps réel le comportement des applications. Le gain d’autonomie entre Android Lollipop et Marshmallow était déjà conséquent, on peut donc s’attendre à un gain sensible avec cette nouveauté.

Image 11 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Un nouvel Easter Egg

C’est devenu une tradition, Google intègre dans chaque version d’Android un Easter Egg, une petite surprise cachée dans les menus de configuration du système. Pour l’activer, il faut se rendre dans la partie « À propos du téléphone » dans les paramètres de l’appareil. Puis, en cliquant à plusieurs reprises sur la ligne « Version d’Android », une animation démarre.

Un gros N s’affiche et si l’on reste appuyé dessus, un jeu démarre. Il s’agit d’une version maison du célèbre Flappy Bird, un titre qui a beaucoup fait parler de lui il y a quelques années pour son côté addictif, en dépit de sa difficulté corsée. La version de Google n’est pas vraiment plus simple d’accès et dépasser les 10 points sera déjà un accomplissement en soi.

Lire : Les jeux les plus difficiles pour iPhone et Android

Image 12 : Android N : les 10 véritables nouveautés

Mais quel sera son nom ?

Pendant la dernière conférence Google I/O, la firme en a profité pour montrer les derniers travaux sur son nouveau système d’exploitation. Mais le plus gros problème d’Android N pour l’instant, c’est son nom. Google ne semble pas avoir encore trouvé un titre aguicheur, il fait donc appel à la communauté pour y arriver. Depuis le site dédié, tout le monde peut y aller de sa proposition, mais qui commence par N évidemment.