Accueil » Test » Android Wear : que vaut l’OS pour montres connectées de Google ?

Android Wear : que vaut l’OS pour montres connectées de Google ?

2 : Android Wear côté smartphone 3 : Android Wear côté montre 4 : Un potentiel indiscutable

Google se lance dans le monde des montres connectées

Image 2 : Android Wear : que vaut l'OS pour montres connectées de Google ?

Android Wear

On aime
  • L'interface minimaliste, mais bien pensée
  • L'intégration discrète des logiciels du smartphone
  • Facile à prendre en main
  • La reconnaissance vocale efficace.
On n’aime pas
  • Très dépendant du smartphone
  • Pas de prise en charge de la ponctuation dans les messages
  • Aucune forme de personnalisation possible.
Verdict :

Android Wear est à ce jour ce qui se fait de mieux en matière de système d’exploitation pour montre connectée. Il est important que les développeurs s’agitent autour de la plate-forme afin de lui offrir un maximum d’applications et d’usages différents, mais en l’état, son potentiel est indiscutable.

plus

Image 3 : Android Wear : que vaut l'OS pour montres connectées de Google ?

Les montres connectées ne datent pas d’hier. Depuis les années 80, plusieurs tentatives ont été faites par de célèbres fabricants, tels que Seiko en 1984 avec la UC-2000 ou encore quinze ans plus tard avec la Samsung SPH-WP10. Étrangement, malgré les immenses possibilités actuelles en matière de matériel, il n’y a rien de très excitant à se mettre sous la dent. Quelques produits ont bien su retenir l’attention, mais ils ont pour la plupart fait l’effet d’un pétard mouillé. On pense notamment à la Galaxy Gear de Samsung, attendue en grande pompe avant de finalement s’avérer être terriblement décevante. Trop vide, trop dépendante, trop moche aussi, les obstacles entre elle et le succès étaient trop nombreux.

Lire : [Test] Galaxy Gear de Samsung, on craque (ou pas) ?

Image 4 : Android Wear : que vaut l'OS pour montres connectées de Google ?Surtout, chaque tentative de montre connectée s’accompagne d’un écosystème qui lui est propre, souvent vide dans ses premières semaines d’existence. Et sur ce point, les marchés des smartwatch et des smartphones se ressemblent beaucoup : les applications sont le nerf de la guerre. Sans cela, difficile d’imaginer un avenir pérenne.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir du potentiel. Il suffit de se souvenir que la Pebble Watch, cette montre à encre électronique, a été le projet Kickstarter ayant réuni le plus d’argent, plus de 10 millions de dollars. C’était il y a déjà deux ans, période durant laquelle elle a peu évolué d’ailleurs, entre une nouvelle déclinaison en acier et un magasin d’application, qui a enfin fait passer son utilisation du bidouillage à quelque chose d’un peu plus grand public.

Lire : [Test] Pebble Watch : que vaut la montre connectée ?

Image 5 : Android Wear : que vaut l'OS pour montres connectées de Google ?Pour résumer simplement, jamais aucune montre n’a su faire l’unanimité. Alors Google a décidé de s’y intéresser avec une version spécifique de son système d’exploitation mobile vedette, Android Wear. Les promesses sont nombreuses, à commencer par une plateforme uniforme qui pourrait exister sur différents appareils, afin qu’un écosystème se développe plus rapidement (d’autant que le Play Store est déjà bien fourni avec plus d’un million d’applications).

Cet OS a-t-il de quoi changer la donne sur le marché encore très timide des montres connectées ? La réponse dans ce test.

Lire : Smartwatch : comment choisir sa montre connectée ?

Sommaire :

  1. Google se lance dans le monde des montres connectées
  2. Android Wear côté smartphone
  3. Android Wear côté montre
  4. Un potentiel indiscutable