Accueil » Actualité » Andromède aurait-elle avalé une Galaxie voisine de la notre ?

Andromède aurait-elle avalé une Galaxie voisine de la notre ?

Une modélisation d’Andromède a indiqué qu’une fusion aurait eu lieu avec une galaxie plus grande il y a deux milliards d’années.

Image 1 : Andromède aurait-elle avalé une Galaxie voisine de la notre ?

Les chercheurs ont publié les résultats de leurs études dans la revue Nature Astronomy, ils ont baptisé cette galaxie M32p. Selon leurs estimations, la masse totale des étoiles composant M32p était équivalente à 25 milliards de fois celle du soleil. Elle aurait été la troisième plus grande galaxie parmi les voisines de la Voie lactée.

M32, un satellite riche en éléments lourds

Plusieurs étoiles gravitant autour d’Andromède sont séparées de ses bras en spirale, les scientifiques pensent qu’elles provenaient d’une collision. M32, une galaxie satellite a également intrigué les chercheurs. Ses étoiles contiennent des éléments plus lourds que l’hydrogène et l’hélium, une caractéristique qu’elle partage avec de nombreuses étoiles de notre voisine. Par ailleurs, environ un cinquième des étoiles d’Andromède s’était formé il y a deux milliards d’années. Ces informations corroborent les résultats de la simulation qui a montré une collision datant de cette époque. Andromède aurait alors absorbé une grande partie de l’autre galaxie.

Les autres chercheurs saluent les efforts réalisés

Les scientifiques qui n’ont pas participé à l’étude soulignent l’intérêt de la méthode utilisée. Sarah Tuttle, astrophysicienne à l’Université de Washington, a précisé dans un mail envoyé à nos confrères de Gizmodo que « La combinaison de techniques de simulation et d’observation est magnifiquement exécutée pour essayer de découvrir la vérité d’un événement qui s’est produit il y a des milliards d’années. » Même si elle est convaincue par les hypothèses avancées, Monica Valluri, professeur d’astronomie à l’Université du Michigan, estime que des simulations détaillées seront nécessaires pour valider ce modèle.

>>> Les nouvelles images de Neptune sont fascinantes