Accueil » Actualité » Clap de fin pour Anki et son petit robot Cozmo

Clap de fin pour Anki et son petit robot Cozmo

Image 1 : Clap de fin pour Anki et son petit robot Cozmo

Boris Sofman, le PDG d’Anki, a annoncé la terrible nouvelle à ses équipes en début de semaine. Selon des personnes proches du dossier, les 200 employés sont licenciés. Ils recevront une semaine d’indemnité de départ. Les dirigeants ont échoué à trouver le financement nécessaire à leur activité.

Anki, une chute brutale

Pourtant, l’entreprise avait déclaré l’automne dernier qu’elle avait récolté 100 millions de dollars en 2017. Et elle s’attendait à dépasser ce chiffre en 2018. Au vu de cette fermeture, le succès n’était pas aussi important. D’après un communiqué publié par la compagnie, les responsables d’Anki déclarent s’être retrouvés « sans financement pour réaliser [leur] feuille de route à long terme…un accord financier avec un investisseur stratégique n’a pas abouti. »

Anki a reçu près de 200 millions de dollars de financement au cours de son existence. Des investisseurs comme Index Ventures et Andreessen Horowitz ont apporté leur contribution. L’entreprise s’est distinguée par ses innovants petits robots, Vector et Cozmo. Proposés à 249 et 180 dollars, ils n’ont cependant pas réussi à séduire le grand public.

Les entreprises de robotique ont du mal à trouver la bonne formule pour faciliter l’adoption de leurs produits. Rappelons qu’avant Anki, Jibo et Mayfield Robotics ont également fermé leurs portes.

>>> Lire aussi : Colossus, le robot-pompier au secours de Notre-Dame