Accueil » Actualité » Apple Card : la carte de crédit d’Apple est-elle sexiste ?

Apple Card : la carte de crédit d’Apple est-elle sexiste ?

L’Apple Card, carte de paiement d’Apple, est accusée de sexisme. Des utilisateurs ont en effet remarqué que celle-ci accordait des limites de crédit plus élevées aux hommes qu’aux femmes, sans aucun motif financier apparent.

L’Apple Card a été lancée en mars dernier aux États-Unis. Avec ses nombreux avantages, la carte a déjà séduit de nombreux adeptes de la marque à la pomme outre-Atlantique. Mais ce succès pourrait bientôt être entaché par les accusations de discrimination sexuelle qui pèsent sur son système de limites de crédit.

Image 1 : Apple Card : la carte de crédit d’Apple est-elle sexiste ?

« L’Apple Card est vraiment un putain de programme sexiste », a publié dans un message Tweeter un utilisateur de la carte. Selon David Heinemeier Hansson, un chef d’entreprise américain, l’Apple Card lui donnerait droit à une limite de crédit 20 fois plus élevée que celle accordée à son épouse. Très en colère, Hansson a contacté le service client d’Apple et obtenu une égalisation des limites, mais n’a obtenu aucune explication satisfaisante sur la raison d’une telle disparité. Selon lui, les représentants auraient mis en cause la « boîte noire » d’Apple, autrement dit, l’algorithme qui décide des montants de crédits accordés.

L’Apple Card fait l’objet d’une enquête

David Hansson ayant beaucoup d’abonnés sur les réseaux sociaux, l’affaire a rapidement pris de l’ampleur. De nombreux utilisateurs se sont plaints du même problème. Parmi eux, Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple, qui affirme qu’il est éligible à une limite de crédit 10 fois supérieure à celle de sa femme. Alertées par ce dernier, les autorités financières de l’état de New York ont donc ouvert une enquête, afin de déterminer si l’algorithme de la carte d’Apple traite bien tous les clients de la même manière, peu importe leur sexe.

YouTube fait-il de la discrimination sexuelle ?

De son côté, la banque Goldman Sachs, partenaire de l’Apple Card, nie ces accusations en bloc. Un porte-parole de la société a déclaré dans un communiqué que « les décisions en termes de crédit sont fondées sur la solvabilité des clients et non sur le genre, la race, l’âge, l’orientation sexuelle ou tout autre facteur interdit par la loi. ». Affaire à suivre.

Source : The Verge

Apple Card : il transforme sa CB en couteau