Accueil » Actualité » Apple contre Apple, le retour

Apple contre Apple, le retour

Nous vous parlions dernièrement d’une plainte déposée par une certaine société nommée Apple au sujet d’un problème au sujet de l’autre société nommée Apple, celle que nous connaissons pour ses ordinateurs et ses baladeurs numériques. La première, nommée Apple Corps., est la propriété de Paul McCartney, de Ringo Starr et des veuves de John Lennon et George Harrison. La seconde est bien entendu Apple Computers, l’entreprise informatique. Cette homonymie n’est pas vraiment gênante pour les deux entreprises, qui ont signé un accord, mis à part qu’Apple Corps. n’apprécie pas vraiment qu’Apple Computers vende des logiciels et du matériel dédiés à la musique alors qu’Apple Corps. avait demandé à Apple Computers de rester en dehors de ce domaine… Vous suivez ?

Apple Corps. a donc déposé une plainte contre Apple Computer pour violation d’un accord passé entre les deux sociétés en 1991. Apple Corps. déplorait tout particulièrement l’utilisation du nom et de la marque Apple pour promouvoir le système iTunes et le baladeur iPod. “Apple Computers peut se lancer dans le domaine de la musique de la manière qui leur plaît”, affirmait Geoffrey Vos, avocat d’Apple Corps. “Ce qu’ils ne peuvent pas faire, c’est utiliser la marque Apple pour le faire”, ajoutait-il avait de montrer à la cour une publicité pour iTunes où le fameux logo de la pomme croquée apparaît clairement. Aujourd’hui, Apple Computers se défend de telles accusations. Selon Anthony Grabiner, avocat d’Apple Computer, il est tout légitime et respectueux des termes de l’accord d’utiliser le logo Apple non pas pour promouvoir la musique ou le service, ni même le baladeur, mais pour “indiquer la source ou l’origine du matériel et du service de téléchargement mentionné dans la publicité”. Apple Computers a d’ailleurs ajouté que la “distribution de contenu de divertissement numérique” était autorisée par l’accord, ce à quoi Apple Corps. a répondu que c’est “catégoriquement contradictoire aux dispositions de l’accord”…

Source : Afterdawn