Accueil » Actualité » Apple dévoile Apple TV+ et se paie le soutien du tout Hollywood

Apple dévoile Apple TV+ et se paie le soutien du tout Hollywood

Image 1 : Apple dévoile Apple TV+ et se paie le soutien du tout Hollywood

On en parlait depuis des semaines, voire des mois, et il est là : le nouveau service de streaming vidéo d’Apple vient d’être officiellement annoncé lors d’une keynote dédiée exclusivement aux services du géant à la pomme.

Que Netflix se prépare, car le géant de la SVoD risque d’avoir du fil à retordre dans les prochains mois avec Apple TV+. Ce service, qui sera disponible dans une centaine de pays, promet d’envoyer du lourd dès sa sortie. Car pour s’assurer d’un lancement tonitruant, Apple s’est associé aux grands noms d’Hollywood.

Ainsi, Steven Spielberg réalisera un remake de la série Amazing Stories. J.J. Abrams, quant à lui, sera aux commandes de la série Little Voice, tandis que Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Steve Carell joueront dans la série Morning Show. Les acteurs Jason Momoa et Alfre Woodard ils apparaîtront dans la série See et, enfin, les fans de l’ancestral Sesame Street seront ravis d’apprendre que leurs personnages reviendront dans une série axée sur la programmation informatique et baptisée Helpsters. Et la liste est encore longue, puisqu’Apple s’assuré du soutien de personnalités comme Spike Lee, Richard Gere, Bill Murray, Sofia Coppola, Kristen Bell, Chris Evans, etc.

Voir aussi : Netflix, OCS, Amazon, Start by Canal, SFR Play : quel est le meilleur service pour les films et les séries ?

La keynote s’est achevée sur la présentation par Oprah Winfrey de deux documentaires, que la présentatrice réalisera : un premier, qui s’attardera sur l’environnement au travail, et un second consacré aux troubles mentaux peu connus.

Apple TV+ débarquera dès l’automne un peu partout dans le monde : Apple annonce sa disponibilité dans 100 pays, même si l’on ignore encore le prix d’un abonnement et si, à l’instar d’un Netflix, il sera possible d’y souscrire à plusieurs personnes. On sait cependant qu’il sera possible de télécharger les programmes en local pour un visionnage ultérieur. Nul doute que le géant de Cupertino communiquera davantage de détails dans les prochains mois, histoire de frapper un grand coup pour son lancement et de se faire une place dans un marché déjà très concurrentiel (Netflix, Amazon Prime Video, Hulu, OCS, etc.).