Accueil » Actualité » Apple est poursuivi en justice par une femme ayant dépensé plus de 3 000 $ dans un jeu free-to-play

Apple est poursuivi en justice par une femme ayant dépensé plus de 3 000 $ dans un jeu free-to-play

Une femme a décidé de poursuivre Apple en justice parce que, selon elle, les jeux free-to-play qui proposent d’acheter de la monnaie virtuelle sont des jeux d’argent illégaux. Elle a effectivement dépensé plus de 3 000 $ dans l’un de ces jeux.

Image 1 : Apple est poursuivi en justice par une femme ayant dépensé plus de 3 000 $ dans un jeu free-to-play
Menu d’un iPhone 7 – Crédit : Sara Kurfeß / Unsplash

Les jeux mobiles free-to-play disponibles sur iOS et Android sont totalement gratuits à télécharger et à jouer. Cependant, certains d’entre eux sont conçus d’une manière à inciter le joueur à dépenser son argent pour avoir de la monnaie virtuelle supplémentaire et ainsi progresser plus rapidement par exemple. Une Américaine du nom de Karen Workman en a fait la mauvaise expérience. Elle a déposé jeudi dernier une plainte devant le United States District Court for the District of Connecticut affirmant que Apple est responsable de « promouvoir, permettre et profiter » des jeux d’argent sur l’App Store.

Android et iOS (iPhone) : Top 10 des meilleurs jeux gratuits de 2020

La plaignante a dépensé 3 312,19 $ en 6 mois dans l’application Jackpot Mania

Karen Workman a expliqué avoir téléchargé l’application Jackpot Mania sur l’App Store en 2017. Ensuite, elle a acheté au fur et à mesure des jetons virtuels via cette application. D’après la plainte, ces jetons lui permettaient de continuer à jouer afin d’avoir une chance de gagner des pièces gratuites avec lesquelles elle pourrait profiter du jeu encore plus longtemps. Dans les six mois précédant sa poursuite en justice d’Apple, Karen Workman a dépensé exactement 3 312,19 $ dans Jackpot Mania.

Bien entendu, les applications de jeux d’argent ne sont pas autorisées sur l’App Store. Cependant, Karen Workman est convaincue que les applications proposant de la monnaie virtuelle sont en réalité des jeux d’argent. Selon la plainte déposée, Apple est « le principal promoteur de l’activité illégale » puisqu’il est responsable des applications disponibles au téléchargement sur l’App Store.

Enfin, la poursuite judiciaire vise à devenir un recours collectif et demande le remboursement des 3 312,19 $ ainsi que les honoraires d’avocats et une récompense pour la plaignante « pour ses services dans l’affaire ». D’ailleurs, vous en avez peut-être déjà entendu parler, mais une mère et son fils de 9 ans ont récemment déposé un recours collectif contre Nintendo à cause du problème du Joy-Con Drift.

Source : Apple Insider