Accueil » Actualité » Apple licencie le responsable d’Apple Maps

Apple licencie le responsable d’Apple Maps

Image 1 : Apple licencie le responsable d'Apple Maps

Apple Maps, le système de plans et de géolocalisation d’Apple censé remplacer Google Maps dans iOS, est un échec. La marque à la Pomme l’avait déjà reconnu précédemment dans un communiqué écrit par son PDG Tim Cook, et confirme aujourd’hui ce sentiment en remerciant Richard Williamson, vice-président en charge d’iOS, qui avait supervisé son développement.

Les nombreux problèmes d’Apple Maps n’auront pas manqué de faire réagir Apple, visiblement sensible, pour une fois, à la déception de ses utilisateurs. De nombreuses plaintes avaient suivi la sortie de cette application avec iOS 6 en septembre 2012, et Apple avait déjà dû réagir une première fois en publiant des excuses publiques, fait extrêmement rare. Plus tard, c’est Scott Forstall, responsable du développement logiciel sur iOS, qui démissionne d’Apple au mois d’octobre. Il refuse en effet d’endosser la responsabilité de l’échec d’iOS Maps, considérant que cela n’a pas affecté les ventes de l’iPhone 5, et préfère donc partir de lui-même.

Le départ de Williamson s’inscrit donc dans la continuité de cette série de réactions de la part d’Apple. Il devrait être remplacé par Eddy Cue, jusque-là responsable des logiciels en ligne et des services Web, qui avait déjà été chargé en partie d’Apple Maps après le départ de Forstall. Pendant ce temps, les rumeurs continuent de flotter autour de Google, qui pourrait sortir prochainement une application dédiée à Google Maps sur l’App Store. En attendant, les utilisateurs ont toujours d’autres alternatives à Apple Maps.