Accueil » Actualité » Apple retire de l’App Store toutes les applications « vapoteuses »

Apple retire de l’App Store toutes les applications « vapoteuses »

Apple vient d’annoncer le retrait imminent des 181 applications de l’App Store qui sont en relation avec le vapotage. La firme poursuit ainsi la politique engagée en juin dernier lorsqu’elle a décidé de ne plus accepter d’application liée à la cigarette électronique.

En juin dernier, Apple avait cessé d’accepter les nouvelles applications relatives aux cigarettes électroniques. La firme a décidé d’aller plus loin, et annonce la suppression des 181 applications liées au vapotage de son App Store. Bien que sa boutique ait toujours interdit les applications de vente de produits ou de matériel en relation avec le vapotage, elle tolérait jusqu’à présent les applications qui en faisaient la promotion. Celles qui sont déjà installées sur les appareils de la marque continueront néanmoins à fonctionner.

Image 1 : Apple retire de l’App Store toutes les applications « vapoteuses »

La cigarette électronique avec nicotine augmente le risque de cancer

Dans une déclaration faite au site d’actualités Axios, Apple insiste sur sa volonté de conserver la confiance de ses clients et de protéger la santé, notamment celle des plus jeunes : « Nous prenons grand soin de conserver l’App Store comme un lieu de confiance pour les clients, en particulier les jeunes, pour télécharger des applications. Nous évaluons constamment les applications et consultons les dernières preuves pour déterminer les risques pour la santé et le bien-être des utilisateurs ». 

Google aurait accès aux données de santé de millions d’Américains à leur insu

Le retrait intervient au moment ou la polémique enfle autour des vapoteuses un peu partout dans le monde. Le vapotage, dont on vantait les mérites il y a quelques années encore, est désormais pointé du doigt. Selon le centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), 42 personnes sont décédées d’une maladie pulmonaire causée par l’inhalation de vapeurs. L’agence précise que la plupart des malades consommaient des cartouches contenant du THC, et parle de crise de santé publique et d’épidémie chez les jeunes. Certains états américains interdisent déjà l’usage de la cigarette électronique, et des états tels que l’Inde ou la Thaïlande ont également choisi de la bannir. 

Quand Facebook veut prendre soin de votre santé

Source : Axios