Accueil » Actualité » Apple fait-il la chasse aux applications de contrôle parental pour promouvoir sa propre solution ?

Apple fait-il la chasse aux applications de contrôle parental pour promouvoir sa propre solution ?

Une dizaine d’applications tierces ont été supprimées à cause de risques de sécurité.

Image 1 : Apple fait-il la chasse aux applications de contrôle parental pour promouvoir sa propre solution ?

Samedi dernier, un article du journal The New York Times a rapporté la suppression d’applications de surveillance populaires de l’AppStore.
Dans un communiqué publié sur le site d’Apple, la société explique sa décision : « Nous avons récemment supprimé plusieurs applications de contrôle parental de l’AppStore, et ce, pour une raison simple : elles mettent en péril la confidentialité et la sécurité des utilisateurs. Il est important de comprendre pourquoi et comment cela s’est passé. »

Ces applications, qui permettent de contrôler l’usage de son iPhone ou d’appliquer un contrôle parental, sont accusées par Apple d’utiliser le Mobile Device Management, système permettant aux développeurs d’accéder aux données personnelles des utilisateurs telles que la localisation, l’historique de navigation et les comptes de messagerie.

Après avoir donné 30 jours aux développeurs pour supprimer les fonctions de surveillance de leurs applications, le géant de la technologie a décidé de prendre des mesures strictes en supprimant les applications de l’AppStore. Une décision très critiquée par les développeurs qui affirment n’avoir reçu aucun avertissement. Certains auraient déjà porté plainte auprès de la Commission européenne.

La marque à la Pomme est suspectée par certains de se cacher derrière de faux arguments de sécurité pour promouvoir l’utilisation de sa propre application de contrôle Screen Time. Une accusation que le Vice-Président marketing d’Apple Phil Schiller tente de démentir : « Contrairement à ce que le New York Times a rapporté ce week-end, ce n’est pas une question de concurrence. C’est une question de sécurité ».


>>> Lire aussi : Apple prépare une nouvelle application de localisation et un tracker d’objets