Accueil » Actualité » Apple vous propose de pirater son nouveau système de sécurité

Apple vous propose de pirater son nouveau système de sécurité

Apple souhaite absolument rester le n°1 en matière de sécurité sur ses ordinateurs. Alors que Windows est souvent touché par les malwares, la marque à la pomme publie sa stratégie 2020 pour la cybersécurité.

Image 1 : Apple vous propose de pirater son nouveau système de sécurité

Apple veut rassurer ses clients. Alors que le dernier Mac Pro est disponible pour 62,000 euros, Apple doit assurer un SAV parfait, notamment en matière de cybersécurité. La semaine dernière, Apple a dévoilé sa nouvelle politique de sécurité, via un document de 157 pages. Cette « sécurité de plateforme » couvre l’ensemble des secteurs : la sécurité du matériel, la biométrie, la sécurité système, le cryptage, la sécurité des applications et enfin celle du réseau. 

Ce document s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie d’Apple. A titre d’exemple, la prime à la découverte de failles informatiques étaient jusqu’à présent réservée aux informaticiens accrédités. Ces primes seront maintenant ouvertes au grand public. Le gros lot est à 1,5 million de dollars. À vous de jouer !

Autre exemple, l’application Find My Mac  » utilise des techniques cryptographiques révolutionnaires, qui permettent d’effectuer une recherche distribuée hors-ligne, sans exposer l’identité ou les données de localisation des utilisateurs concernés » se félicite le rapport 2019 d’Apple. 

Apple accuse Google d’attiser la peur sur la sécurité de l’iPhone

Un système d’authentification des applications va être mis en place

Dans le cadre de sa stratégie 2020, Apple a prévenu qu’elle pourrait mettre en place un système d’authentification des applications de l’Apple Store qui ne sont pas développées par Apple. Il sera toujours possible de les utiliser, mais vous ne pourrez pas télécharger la mise à jour d’une application si cette dernière n’a pas été authentifiée. 

Ce système d’authentification va empêcher dans un premier temps de télécharger des applications malveillantes. Mais cela permettra surtout à Apple de prendre des mesures plus rapides en cas de faille de sécurité. L’idée est enfin de responsabiliser l’utilisateur, qui pourra voir si l’application qu’il souhaite télécharger est authentifiée ou non.  

Toutes les applications devront donc être notariées à partir du 3 février 2020. Apple avait d’abord pensé rendre la pratique obligatoire avec la sortie de l’OS Catalina, mais la société a finalement décidé qu’une période de transition était préférable pour aider les développeurs à s’adapter. 

Apple veut envoyer ses propres satellites dans l’espace

Source : ZNet