Facebook vous piste toujours, même si vous n’avez pas de compte

En décembre 2018, Privacy International publiait une liste d’applications qui transmettaient des données personnelles à Facebook. L’envoi était possible même si l’utilisateur ne possédait pas de compte. Le système fonctionnait également en cas de déconnexion.

Le même organisme a récemment effectué un nouveau test. Les deux tiers des applications concernées ont corrigé le tir : elles ont lancé une mise à jour visant à empêcher la transmission d’informations. Malheureusement, les autres n’ont pas encore pris une décision radicale. Certaines sont utilisées par de nombreuses services, notamment sur Yelp, Duolingo et Indeed.

Bien comprendre le problème

Le fait que les applications envoient les données sans le consentement de l’utilisateur constitue une atteinte à la vie privée. Par ailleurs, la disponibilité de ces informations assure à Facebook un avantage conséquent sur ses concurrents. L’identifiant publicitaire de Google permet de tracer toutes les activités d’un individu. La firme de Menlo Park peut ainsi identifier les centres d’intérêt et décortiquer les habitudes d’une personne. Elle pourrait alors mieux comprendre l’écosystème des applications et la stratégie des autres acteurs du secteur. Ces données faciliteront aussi le ciblage des utilisateurs.

Les mesures de protection possibles

Les utilisateurs ont la possibilité de limiter l’envoi des données en réinitialisant leur identifiant publicitaire. Il suffit de suivre le chemin suivant : Paramètres > Google > Annonces > Réinitialiser l’ID publicitaire. Par ailleurs, il est mieux de ne pas abuser des publicités personnalisées.

Parmi les bonnes habitudes à adopter figure une vérification systématique des autorisations accordées aux applications. Par exemple, au lieu de permettre une localisation permanente, il est préférable de ne l’activer que pendant l’utilisation.

Les développeurs peuvent renforcer le contrôle

Utiliser le SDK Facebook est-il vraiment nécessaire ? Si oui, les développeurs sélectionneront les composants avec soin. La ligne directrice reste simple, agir de manière transparente envers les utilisateurs. Les applications installées par plusieurs millions de personnes doivent tenir compte de la vie privée. Limiter le suivi est ainsi nécessaire.

>>> Lire aussi : Facebook, vous pouvez désactiver l’espion qui vous suit partout sous Android