Accueil » Actualité » Après les échecs, le go et StarCraft, Google s’attaque au foot

Après les échecs, le go et StarCraft, Google s’attaque au foot

Image 1 : Après les échecs, le go et StarCraft, Google s'attaque au foot

Décidément, rien n’arrête l’intelligence artificielle. L’équipe Brain qui travaille sur ce sujet au sein de Google ne cesse de développer ses compétences. Après avoir amélioré ses capacités de collaboration en s’entraînant à Quake III, maltraité l’un des plus puissants programmes d’échecs en quatre heures, détruit un grand maître de go (à travers AlphaGo), Brain, se tourne désormais vers le foot.

Un environnement disponible en open source

Les chercheurs de la compagnie décrivent leur projet de la sorte : « les progrès récemment accomplis dans le domaine de l’apprentissage par renforcement ont été accélérés par les environnements d’apprentissage virtuel tels que les jeux vidéos, où les algorithmes et les idées peuvent être rapidement testés. Nous présentons le Google Research Football Environment (environnement footballistique de Google Research), un nouvel environnement dans lequel les agents sont entraînés à jouer au foot dans un simulateur avancé basé sur la physique en 3D ».

Pour reprendre les mots de Wikipédia, « en apprentissage automatique, l’apprentissage par renforcement consiste, pour un agent autonome (robot, etc.), à apprendre les actions à entreprendre, à partir d’expériences, de façon à optimiser une récompense quantitative au cours du temps ».

Battre l’équipe humaine championne du monde en 2050

L’IA s’entraîne donc à contrôler des joueurs dans une simulation d’environnement réaliste. L’équipe testera trois algorithmes d’apprentissage par renforcement contre des machines, mais aussi des êtres humains.

Il ne s’agit pas là d’entraîner une intelligence artificielle à FIFA 20 ou PES 2020, les deux références actuelles en matière de jeux de football. L’enjeu est bel et bien de créer des robots qui pourraient à terme affronter des footballeurs humains.