Accueil » Actualité » Après les sanctions d’Apple, ce partisan de Poutine fracasse un iPad (vidéo)

Après les sanctions d’Apple, ce partisan de Poutine fracasse un iPad (vidéo)

En réaction à l’invasion de l’Ukraine, Apple ne vendra plus ses produits phares en Russie jusqu’à nouvel ordre. Une décision qui a profondément irrité ce ressortissant russe. Pour se venger, celui-ci n’a pas hésité à fracasser publiquement son iPad.

Image 1 : Après les sanctions d'Apple, ce partisan de Poutine fracasse un iPad (vidéo)
Il brise son iPad à coups de marteau – Crédit : Twitter/@nexta_tv

Les sanctions continuent de s’abattre sur Moscou. En réaction à l’invasion de l’Ukraine, Apple a notamment pris des mesures fortes, suspendant la vente de tous ses produits en Russie. Cela inclut ainsi les iPhone, Mac et autre iPad qui étaient commercialisés jusqu’alors. D’ailleurs, les détaillants étaient déjà dans l’impossibilité d’effectuer de nouvelles commandes ces derniers jours.

Outre la limitation d’Apple Pay en Russie et en Biélorussie, la Pomme a également fait le ménage dans son magasin d’applications. Bannis de l’UE, les médias d’État RT et Sputnik ont été retirés de l’App Store en dehors de la Russie. Autant de sanctions qui ont profondément irrité ce partisan de Poutine qui s’est empressé de se filmer en train de fracasser son iPad, rapporte Nexta TV.

À lire > Guerre en Ukraine : les internautes inondent Google Maps d’avis pour informer les Russes

iPad cassé avec un marteau : une réponse aux sanctions d’Apple

Et le média d’ironiser sur cet acte symbolique : « Ne montrez pas cette vidéo aux extraterrestres, sinon ils penseront qu’il n’y a pas de vie avancée sur Terre ». Armé d’un marteau, l’homme se déchaîne sur la pauvre tablette et n’hésite pas à passer le relais à un enfant qui semble être son fils. « Voilà notre réponse aux sanctions américaines ! Nous ne vous craignons pas ! Nous vivrons sans vos ‘jolies’ choses ! », déclame-t-il d’après le journaliste Francis Scarr de la BBC qui a traduit ses propos. Voici la séquence :

Outre l’arrêt de la commercialisation de ses appareils en Russie, Apple a également désactivé une fonctionnalité permettant de signaler en temps réel la survenue d’incidents sur Apple Maps. Une mesure visant à protéger les Ukrainiens. De son côté, Google Maps avait également désactivé le trafic en direct, toujours dans l’optique de protéger les citoyens. De telles données peuvent effectivement distiller des informations précieuses à l’envahisseur.