Accueil » Actualité » Arte lance son offre de vidéo à la demande

Arte lance son offre de vidéo à la demande

La VOD (« Video On Demand »), c’est maintenant plus une question de survie que de mode pour les grands médias culturels. La partenaire de la cinquième n’échappe donc pas à la règle et a inauguré son service le 23 février dernier. Objectif avancé par Jérôme Clément, P.D.G. de la chaîne : « nous adapter aux modes de consommation des utilisateurs. Nous avons un devoir d’exposition des oeuvres et d’accompagnement vers les nouveaux usages. ».

La culture à portée de clic…

Le jour même, à 2h15 du matin, un internaute a initié le mouvement en commandant un film d’animation de René Laloux, La Planète Sauvage. Artevod, c’est le sobriquet de la plateforme d’accès, contient environ 400 programmes allant du long métrage à l’émission littéraire en passant par les fictions, documentaires et pièces de théâtre. Les tarifs sont dans la lignée de ceux pratiqués par les concurrents actuels, avec la fameuse barrière psychologique du centime : entre 0,99 et 3,99 euros. Mais Arte se veut vecteur culturel donc pas question de fournir simplement une oeuvre, une fiche va de pair avec chaque offre incluant photos, extraits vidéos et descriptions d’usage ainsi qu’un lien vers le DVD en boutique s’il est disponible. Seul le mode ‘location’ est pour l’instant disponible, limitant la visualisation à une durée de trente jours.

… mais pas à la portée de tous

Une réjouissance dont une part des internautes se voit exclue d’office. Le tout Microsoft a en effet été choisi pour faire tourner le site, ce qui se défend, mais ce qui est moins justifiable est l’incompatibilité avec les autres outils. Si vous n’êtes pas sous Internet Explorer, l’entrée vous sera tout simplement refusée. Avec une extension sous Firefox on peut tromper le système, mais on comprend cette restriction en regardant l’aspect de la galerie photo qui est assez chaotique sous le bébé de Mozilla . Le format de fichier est le WMV incluant un DRM qui ne le rend visible que sous Windows Média Player. Utilisateurs Mac et GNU/Linux vous voila prévenus, la direction n’a pas deux idées en tête : « Ce qui est important pour une chaîne de télévision, c’est le contenu, le canal importe peu ».

Source : JournalDuNet