Anonymous vs LulzSec : le match des hackers

Qui est le plus détesté ?

Si nous avons vu le côté activiste et humanitaire d’Anonymous, le groupe a également été l’auteur d’actions bien moins louables. Citons par exemple l’attaque d’un forum dédié à l’épilepsie, sur lequel les hackers ont inséré de nombreuses animations présentant des flashs très rapides, provoquant du même coup des maux de tête et autres crises chez les visiteurs du site atteints de symptômes liés à l’épilepsie. Cette attaque, menée sans aucune raison particulière, est une des dérives de l’anarchie qui règne au sein du groupe : si le grand nombre d’Anonymous permet de lui donner une grande force dans ses causes activistes, rien n’empêche certains membres d’effectuer des actions dans le sens inverse au nom d’Anonymous.

Une autre attaque, plus générale cette fois, a été menée contre le site YouTube. Afin de protester contre la censure appliquée sur le site, les différents membres d’Anonymous ont créé une multitude de faux profils sur le site afin d’y envoyer autant de vidéos pornographiques, interdites par le site. Afin de leur de les maquiller quelque peu, et pour s’assurer qu’elles soient vues par un public qui ne leur est pas du tout destiné, ils ont donné à ces vidéos des noms d’artistes appréciés notamment par les jeunes : Anna Montana, etc. L’opération a été largement remarquée, et a conduit YouTube à bloquer une partie de son site durant quelque temps afin d’endiguer l’attaque.

Le Youtube Porn day et ses séquelles

Du fait de son ancienneté et du grand nombre d’attaques qui lui sont attribuées, Anonymous fait l’objet d’une traque sans relâche de la part des autorités de différents pays. Ainsi, le groupe a notamment fait l’objet de nombreuses plaintes de la part de ses différentes victimes, la plus importante étant celle déposée par l’Église scientologique. De nombreuses arrestations de membres présumés d’Anonymous ont lieu régulièrement depuis de nombreux mois. En janvier dernier, cinq hackers, membres présumés d’Anonymous et âgés de 15 à 26 ans, ont été arrêtés au Royaume-Uni dans le cadre des attaques liées à WikiLeaks. Dans le même temps, un adolescent français de 15 ans, soupçonné de faire partie du groupe, avait également été arrêté dans le cadre de cette opération, en Auvergne.

En seulement deux mois, LulzSec a eu le temps de se constituer une certaine base d’ennemis virtuels, que ce soit au niveau des gouvernements ou entreprises ciblées par ses attaques, mais aussi chez certains groupes de hackers. Avant leur récente alliance avec Anonymous, les deux clans faisaient l’objet d’une rivalité qui les opposait, principalement idéologique. « Les actions d’Anonymous servent surtout à défendre certaines causes, tandis que LulzSec fait cela uniquement pour se marrer », expliquait un membre d’Anonymous à propos de leur différend. Mais s’ils ont aujourd’hui un véritable adversaire sur Internet, c’est un troisième groupe de hackers, qui s’est affublé d’un nom tout aussi folklorique : Web Ninjas. Ils se sont donné une mission simple : trouver et publier l’identité des différents membres de LulzSec, afin de faciliter le travail du FBI. Les membres de Web Ninjas, que l’on soupçonne d’être également d’anciens membres d’Anonymous, estiment que LulzSec ne suit pas la bonne voie : « nous voulons un Internet plus sûr et pacifique pour tout le monde, pas une poignée de gamins qui menacent le Web et essaient de le posséder pour le plaisir (LULZ) ».


Vainqueur : LulzSec

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • theflow
    bon dossier! intéressant pour comprendre toute c't'histoire!
    2
  • lekiss
    dossier très intéressant et assez bien détaillé, à part ce petit bémol: les web ninjas ne sont pas des hackers ;)
    1
  • Anonyme
    c'est bien, se qu'ils font, ces anonymous, et pour ceux qui sont pas hackers, il y a le mouvement des indigniés : reelledemocratie.fr
    0
  • kelsett
    On donne trop de crédit aux Lulzsec, alors que ce ne sont que des petits rigolos... DDOSer le site de la CIA n'est pas un exploit, même moi je pourrai le faire!
    0
  • Anonyme
    @kelsett Anonymous font du DDOS aussi

    Le logo de Lulz Sec est tiré d'un meme, y'a rien de mal (ou vite) dessiné, et il correspond bien à la philosophie du groupe
    2
  • kelsett
    @µni Bien sûr, mais ce que je veux dire c'est que je trouve ça anormal qu'ils aient acquis une réputation comme ca ;)
    0
  • MagicVitalic
    Ce n'était pas Team Poison qui avait explicitement pour but de neutraliser Lulzsec?
    0
  • deathbreaker06
    Ils me passionnent ces mecs c'est des vrais génies
    0
  • tracks@idn
    lekissdossier très intéressant et assez bien détaillé, à part ce petit bémol: les web ninjas ne sont pas des hackers


    Exacte :

    Note to Media - Please stop calling us "Hackers". We never hacked anyone. We and the guys listed above gathered Intelligence on LulzSec like any Security Agencies would do. We would be happy if you can call us "Cyber Vigilantes". Thank you.
    0
  • lekiss
    tout à fait, d'ailleurs ils ont bien précisé qu'ils avaient récupéré les infos sur le possible membre (boss selon eux) de LulzSec en parcourant des réseaux sociaux et autres infos Whois / DNS / ... Donc à moins qu'il soit assez bête pour pas se protéger, j'ai de gros doutes sur le fait que ça soit lui... Donc de là à dire que les WebNinja sont des hackers dangereux pour LulzSec :3
    1
  • 1face
    Nous vous remercions de votre introduction, vous me laissez et tout le monde a beaucoup appris de la connaissance sur Internet, j'espère que vous avez beaucoup de connaissances à partager avec vous!
    0
  • avoir@guest
    moi c'est pas internet qui m'interessse
    j'veux partager mes idées
    0
  • yedaky
    se son mes idole et je cherche a rejoindre le groupe
    0