Test de l'Archos 5 : baladeur ou tablette Internet ?

Design séduisant, autonomie en retrait

Archos 5Avec cette nouvelle génération de baladeurs, Archos entame un nouveau virage dans le design de ses produits. Ici, place à la sobriété : presque plus aucun bouton n’orne la façade de l’appareil, qui se contente des touches “Power”, et du contrôle du volume. Les autres fonctions, qui se trouvaient autrefois réparties sur les différents boutons, sont désormais disponibles via l’écran tactile. Le design donne donc dans la simplicité et l’esthétisme, puisque la coque est en acier inoxydable. Si cela joue beaucoup dans l’apparence du baladeur, les traces de doigts vont en revanche rapidement devenir son ennemi, tant il les garde facilement.

Un bien bel objet

Archos 5La finition ne présente aucun problème particulier, et est même assez irréprochable. Les vis de l’ancien modèle ont disparu, les rares boutons ne font jamais défaut, et l’ensemble est assez cohérent. Paradoxalement, l’appareil inspire tout de même moins la solidité que son prédécesseur, et on craindra autant une chute que les éventuelles rayures que la coque pourrait subir (et qui se verraient beaucoup plus facilement sur ce type de métal). En ce qui concerne les dimensions, l’appareil est assez compact (127,5 x 78,3 x 12,9 mm pour 250 grammes pour la version 60 Go, tandis que les suivants affichent 127 x 78,8 x 19,4 pour 300 grammes).

Une autonomie qui déçoit

Enfin, c’est presque devenu une norme dans ce domaine, la batterie de l’appareil est fermement ancrée dans celui-ci. En ce qui concerne son autonomie, elle nous a quelque peu déçus puisque nous avons constaté près de 4h20 de lecture vidéo, et 12h30 en fonctionnement audio, ce qui est bien inférieur à l’Archos 605 ! Mais quelques détails de l’appareil pourraient expliquer ces baisses de performances...