http://media.bestofmicro.com/I/J/564427/original/Box_Internet.jpg

Free, SFR, Orange, Bouygues, qui a la meilleure box ?

Interface et performances

Le temps de démarrage

Le temps de démarrage est la première chose à laquelle l’utilisateur est confronté avec une box internet. Mais sur ce sur ce point, il est difficile de les départager équitablement pour une seule raison : certaines sont séparées en deux, d’un côté le routeur et de l’autre le boîtier TV, alors que d’autres sont « tout-en-un ». Mais quoi qu’il en soit, la durée moyenne d’initialisation d’une box dépasse systématiquement la minute, si ce n’est pas le double.

Les composants

La suprématie d'Intel serait-elle révolue ? Le constructeur était parvenu jusque là à équiper la majorité des box du marché avec ses processeurs Atom (de génération Groveland sauf la Freebox Révolution - Sodaville). Mais la tendance s'est totalement inversée. Ainsi, du côté d'Orange, on trouve sur la Livebox v4 un processeur double coeur ARM, le BCM 63138. Chez SFR, c'est un Broadcom 3384 qui équipe la Zive. Les box Android fonctionnent quant à elles avec des composants issues du monde des smartphones et des tablettes. Enfin, rappelons que sur les anciens boîtiers de SFR ainsi que la Bbox de Bouygues sont pourvues d’une puce ST Microelectronics 7105. Cela explique justement les performances parfois en retrait par rapport à la concurrence.

Les menus

Les différences d’interface sont nombreuses et pas seulement esthétiques. La fluidité dépend directement de la complexité des interfaces. L'ancienne interface de SFR (que l'on trouve encore) et celle de la Bbox sont clairement les plus lourdes, et donc gourmandes en puissance. Et si cette dernière parvient à conserver sa fluidité dans la plupart des menus, la Bbox et l'ancienne box de SFR sont un peu à la traîne et connaissent de nombreux ralentissements. En revanche, du côté de la toute nouvelle box de SFR, la Zive, on gagne largement en légèreté et en réactivité. Ce nouvelle environnement la place largement au dessus du lot : même la Freebox Révolution, qui est pourtant bien lotie en matière d'interface, se retrouve distancée.

Bouygues
- Sur les Bbox et Bbox Sensation de Bouygues, le menu est défilant sur un bandeau, ce qui donne un effet de profondeur à l’écran. Son originalité tient par le fait que la TV tourne en permanence en fond, même sur la Bbox aux performances moindres.

- La box Miami de Bouygues met l’accent sur la télévision : dès que l’on démarre, c’est elle qui est active. Les menus se trouvent aux quatre points cardinaux, que l’on déclenche d’une simple pression sur l'un des directions de la télécommande, mais sans jamais perdre son programme de vue. L’ergonomie est évidente et la fluidité totale.

Free
- Dans la box mini 4K de Free, Android est parfaitement assumé. Il n’est pas caché derrière une interface spécifique, et laisse accéder aux différentes fonctions à travers plusieurs bandeaux verticaux. Seulement, la présentation a de quoi dérouter ceux qui sont habitués aux box traditionnelles, sans compter que les ralentissements sont nombreux.

- L'interface de la Freebox repose sur un menu horizontal, les fonctions défilent verticalement. Le défilement est fluide et cette construction possède en plus le mérite d’être intuitive, on mémorise rapidement l’interface.

Orange
- Le menu principal des Livebox adopte une disposition similaire à celle de la Freebox, à savoir horizontale, le passage d’une fonction à l’autre se faisant verticalement. Le flux TV est systématiquement affiché en bas à droite de l'écran. Les Livebox souffrent d'une interface un peu vétuste et pas toujours très claire. On aurait aimé qu'Orange la dépoussière à la sortie de la Livebox v4, mais il n'en a rien été.

SFR
- La nouvelle interface de la Zive de SFR est probablement ce qui se fait de mieux pour l'instant en matière d'ergonomie et de fluidité. On ne se perd pas dans des sous-menus abscons et l'ensemble réagit au quart de tour. Ne reste plus qu'à éliminer quelques bugs (toutes les box sans exception en souffrent les premiers temps) et tout sera parfait.

- SFR joue la carte de la mosaïque sur ses anciennes box, qui ne profitent pas de l'environnement de Zive. La vignette centrale affiche le flux TV en cours et les différents menus s’architecturent autour. L’avantage réside dans une lisibilité immédiate, sans avoir à naviguer dans l’interface.

Au final, quelle que soit la box, la personnalisation est très limitée : il n’y a que la Freebox Revolution qui permet de choisir son fond d’écran. Ainsi, il faudra systématiquement s’adapter à l’interface offerte par la box. La bonne nouvelle, c’est qu’elles sont globalement bien pensées et simples d'utilisation.

Verdict : Longtemps considérées comme les ténors du titre, les Bbox Miami et Freebox Revolution sont désormais détrônés par la nouvelle Zive de SFR. L'interface y est aussi tout aussi claire, que fluide et réactive.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • pm2989
    Attention à l'offre SFR,
    Éligible à la fibre j'ai souscris chez eux en provenance de Bouygues,
    Les box ont été amenées par le technicien lors de l'install de la prise fibre.

    La partie modem est bien la plus récente (SFR box plus) mais la partie TV est l'ancienne (Box évolution) avec une interface extrêmement lente et qui ne peut qu'afficher les chaînes TV (ça rame énormément sinon) et encore il faut patienter de longues secondes au zapping
    + bruits réguliers de disque dur en marche ou même (plus étonnant) éteinte

    Sur l'offre ils ne précisent pas, ils mettent Décodeur Plus OU Sfr évolution donc pas moyen de réclamer vu que l'attribution semble aléatoire (le technicien indiquait que lors de toutes ses installations il avait déposé le décodeur évolution ...)
    0