Câbles et connectique : ce que préparent les constructeurs

HDBaseT, ou comment recycler l'Ethernet


Selon Valens, le glas a sonné pour le HDMI. À peine sorti de l’oeuf, le remplaçant de la péritel serait déjà bon à jeter. En cause : une connectique dix fois moins onéreuse et plus performante : l’HDBaseT.

Premier point différenciant, elle se matérialise sous la forme d’un port Ethernet et utilise d’ailleurs des câbles réseau classiques (RJ45) pour le transport des données. Résultat : un câble RJ45 coûte moins cher qu’un câble HDMI. Pour le prix d’un câble HDMI de 2 mètres, on a 20 mètres de RJ45. De plus, l’HDBaseT permet un transfert efficace jusqu’à 100 mètres, là où le HDMI pose déjà des problèmes à plus de 5 mètres. En outre, les spécifications de l’HDBaseT font état d’une bande passante suffisante pour transmettre un flux vidéo HD 1080p en 3D, du 4K (4096 x 2048 pixels), de l’audio multicanal et même de l’électricité (jusqu’à 100 Watts).

Les premiers produits compatibles doivent arriver en 2011. Samsung, Sony et LG sont dans la course et soutiennent cette initiative. Ce consortium promet des télévisions, lecteurs et cartes informatiques compatibles avec l’HDBaseT de Valens. Pour le consommateur, nul besoin de renouveler ses équipements, des adaptateurs sont d’ores et déjà prévus.

Plus d'informations sur Valens