Canon EOS 100D : innovation crédible ou fausse bonne idée ?

La question problématique des objectifs

Tous les appareils à grand capteur et optiques interchangeables visant un bon niveau de compacité butent sur le même problème : l’encombrement des objectifs. En effet, si les résultats sont spectaculaires dans le domaine de la miniaturisation des boitiers (essentiellement composés d’électronique), un certain nombre de contraintes liées aux règles de l’optique limitent grandement celle des objectifs.

Leur volume étant globalement proportionnel à la taille des surfaces sensibles, certains fabricants d’hybrides ont contourné le problème en réduisant la taille de leur capteur, avec cependant une influence sur la qualité d’image, notamment en basse luminosité.

Canon ayant fait le choix de ne pas transiger avec la qualité d’image et donc de s’en tenir au format APS-C (le plus grand disponible dans la gamme amateur), le seul choix qui nous semble cohérent est celui des focales fixes pancake STM, en espérant que la gamme se diversifie rapidement. Pour accompagner le 40mm f/2,8, la sortie d’une version EF ou EF-S du 22mm f/2 STM, équivalente à 35mm sur un APS-C pour l’instant uniquement disponible en monture M (pour l’EOS-M donc), serait plus que bienvenue, par exemple.

 


 

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire