Test : HTC Touch, peut-il concurrencer l'iPhone?

Prise en main et navigation

Pour tous les habitués de HTC, la navigation du Touch prendra des allures de révolution industrielle tant le nouveau PDAphone a été modifié sur ce point par rapport à ses aînés.

Le pouvoir du doigté

HTC touch testA l’image de l’iPhone d’Apple, le Touch dispose d’un écran tactile pour une navigation à l’aide de l’index. Presque tous les menus du P3450, pour peu que l’utilisateur soit habile et qu’il possède des doigts fins, sont accessibles manuellement. Mais l’innovation majeure tient au « Touch FLO ». Il s’agit ni plu ni moins que d’une interface spécialement conçue pour une utilisation sans stylet. Un cube en 3D renversable et renversant contient l’essentiel des applications qui disposent, pour l’occasion, d’une surface revue à la hausse pour le besoin des doigts. Le touch Flo est ludique, plaisant mais aussi diablement efficace et permet de passer d’un menu à un autre en quelques manipulations bien dosées. Une réussite à coup sûr.

Le stylet

HTC touch testContrairement au radicalisme d’Apple, HTC a décidé de conserver son stylet. Et bien lui en appris, car si une bonne partie des applications est facilement utilisable au doigt il n’en va pas de même pour l’ensemble des actions. À commencer par la saisie, tout simplement impossible sans un stylet, tant le clavier numérique est réduit. Les puristes du Taïwanais regretteront d’ailleurs la disparition du clavier coulissant. Le stylet qui semble être un accessoire au départ, fini par s’imposer dans une utilisation courante.

Une impression de simplicité qui renferme bien des secrets

La prise en main est des plus paradoxales. D’une part tout à été fait pour faciliter le confort de l’utilisateur. Dès l’insertion de la carte SIM (difficile d’accès) le Touch se paramètre quasi automatiquement, en fonction du forfait qui a été souscrit. Plus étonnant encore, c’est l’appareil qui propose les différentes options de configuration de la boite mail et du réseau. Un modèle de simplicité. Il paraît donc logique de penser que le reste des opérations sera du même niveau de complexité. Et bien non, si les habitués de Windows mobile trouveront plus ou moins vite leur chemin, il faudra des heures, voire des jours à l’utilisateur moyen pour se faire une idée complète du Touch.

HTC touch testHTC touch test