Test : quatre jours avec la montre/téléphone LG GD910

La grande frustration

Une fois les premiers coups de fils épuisés, l’impression de posséder un jouet futuriste passée, vient le temps, plus dur, de la réalité. A une autre époque, la montre téléphone aurait pu faire fantasmer. Or avec l’évolution récente des téléphones mobiles, il n’en est rien. Pourquoi ? Parce que, finalement, la GD910 ne fait que téléphoner.  Et c’est bien là sa principale limite.

Consulter ses mails, faire une recherche sur Internet, trouver sa position sur Google Maps ou plus prosaïquement, jouer, voilà bien des applications inexistantes sur la montre téléphone. Et la tentation d’aller chercher son cher Smartphone est bien grande lorsqu’on a acquis ce reflexe.

L'enfer du SMS

Même frustration lorsqu’il s’agit de saisir du texte. Habitué au clavier intégral, qu’il soit réel ou virtuel, le retour au clavier de téléphone classique nous a été bien compliqué, même avec l’écriture intuitive. Ce qui confirme nos précédentes impressions, une fois sortie de la téléphonie pure, c’est la frustration qui l’emporte.

Enfin, comment expliquer l’absence d’indicateur d’autonomie. ? Celui-ci existe, mais il faut aller le chercher dans les sous-menus et rien ne permet de voir en un coup d’œil l’état de la batterie de son téléphone. Enfin pour être complet en matière d’autonomie, soulignons que la GD910 dépasse les 2 heures en communication.