Tablette Packard Bell Liberty Tab : une question de look

Le multimédia toujours à la traine

Avec une puissance brute élevée et des capacités de décodage impressionnantes, on s’attendait à beaucoup pour la partie multimédia. Malheureusement la tablette souffre de plusieurs défauts. D’une part l’Android « nature » est relativement dépouillé en termes de capacités multimédia. La plupart des formats populaires comme le DivX ou le MKV ne sont pas lisibles à la sortie de la boite. Il faudra donc passer par un lecteur tiers pour en profiter. Et c’est là que revient un problème évoqué plus haut : l’absence d’applications exploitant Honeycomb et la puissance du Tegra 2. De plus, ce processeur est incapable de décoder les vidéos H264 High Profile utilisées par une grande majorité des MKV.

Heureusement, la partie audio est nettement plus réussie, Google ayant enfin modernisé son lecteur en y ajoutant notamment une navigation de type Coverflow. Le son produit par les haut-parleurs est correct et la sortie casque permet de l’améliorer. A signaler aussi l’intégration de Dolby Mobile qui est sensé améliorer l’expérience sonore sans que l’effet produit soit spectaculaire. Le procédé booste une peu les basses, on aime ou on n’aime pas.

Lire le test complet chez EreNumérique