Test : Mio A501, le PDAphone le plus complet du marché?

Conclusion : Mio A501, un train de retard?

À trop vouloir en faire, le A501 n’en fait il pas de trop ? C’est finalement la question qui se pose après avoir passé le PDAphone de Mio sous toutes les coutures. Polyvalent, cet appareil l’est sans aucun doute, mais sans jamais présenter un bilan étincelant dans un quelconque critère. Par conséquent, alors qu’il pourrait remporter un maximum de suffrages, il laisse une impression d’ensemble plutôt mitigée.

Le A501 paye son retard européen

Dans l’ensemble, le A501 est un PDAphone solide complet et fonctionnel mais présentant des défauts majeurs, surtout pour une utilisation professionnelle ou multimédia. Comment faire l’impasse sur l’absence de Wi-Fi et de 3G ?

Au final, la question qui se pose se résume ainsi : le Mio A501 n’a-t-il pas un train de retard sur la concurrence ? Et pour une fois, il ne s’agit pas de mettre en cause le produit mais bien le constructeur et sa stratégie. Dans sa forme actuelle, le Mio existe depuis février dernier. Et c’est là que le bas blesse. À aucun moment, la sortie européenne ne s’est accompagnée d’une mise à jour de l’offre. Et c’est d’autant plus frustrant qu’avec Windows Mobile 6 et une connectivité digne de ce nom, le bilan du A501 aurait été tout autre…

Mio A501
Le Mio A501 est polyvalent, très polyvalent. Mais sil souffre aussi de certains manques au niveau de la connectivité qui limitent son utilisation. Sa couche GPS est un plus mais ne justifie pas à elle seule l’achat de ce modèle. Mais, au final, le bilan de ce PDAphone est plus que correct et c’est tout naturellement qu’il conviendra à un premier achat PDA/Smartphone.
  • Les plus
  • Les moins
    • Sa polyvalence
    • Sa finition
    • Son autonomie

Sa connectivité limitée Son poids

Un GPS décevant

Retrouvez l’intégralité des photos du test du Mio A501