Test Nintendo 3DS : 10 raisons de l'aimer ou de la détester

On regrette : le prix

Enfin, le prix de la console gonfle quelque peu par rapport à ce à quoi Nintendo nous avait habitués avec ses portables. Encore une fois, la technologie embarquée dans la console est largement responsable de cette hausse de prix, mais de 150 euros demandés pour une DSi à l’heure actuelle, nous passons à la bagatelle de 250 euros pour une 3DS.

Outre une augmentation de près de 70 % pour le prix de la console, il est à noter que les jeux coûteront également plus cher. Les jeux de DS et DSi étant vendus à une quarantaine d’euros en moyenne, l’inflation aura finalement également atteint les jeux 3DS, qui avoisineront donc les 50 euros par titre.