Test Nintendo 3DS : 10 raisons de l'aimer ou de la détester

On regrette : les temps de chargement

Durant ces dernières années, l’un des principaux objectifs de Nintendo était de produire des consoles sur lesquelles les temps de chargement étaient les plus courts possible. Force est de constater qu’avec le temps, le constructeur a dû sacrifier ce principe, et cela se ressent tout particulièrement sur la 3DS, qui peut rester parfois longtemps sur un écran noir avant d’afficher quelque chose.

Le démarrage de la console, pour commencer, dure plusieurs secondes, au point que l’on n’est jamais vraiment sûr d’avoir correctement allumé l’appareil avant de voir le menu s’afficher. Une fois dans les menus, la navigation est assez fluide et rapide, pas de problème de ce côté-là. C’est lors du lancement d’un jeu ou d’une application qu’il va à nouveau falloir faire preuve d’une certaine patience. Si Nintendo a eu la présence d’esprit d’intégrer une animation afin de nous faire patienter, force est de constater que les temps de chargement sont de plus en plus longs et que cela se ressent à l’utilisation. Bien dommage, pour une entreprise dont les consoles s’étaient justement démarquées par leur rapidité.