PS3 : le meilleur lecteur Blu-ray à moins de 500 € ?

Panasonic DMP-BD30 : présentation

Panasonic DMP-BD30La platine de Panasonic présente un aspect assez épuré, mais moins classieux que celle de Sony. Ici, la façade peut également être rabattue, à la main cette fois. Au rang des petits détails inutiles mais amusants, notons la présence d’un témoin lumineux qui signale la présence du lecteur de cartes SD haute capacité, ou encore la trappe pour les disques, qui s’ouvrira en rabattant la façade sur son passage, à la manière des premières platines CD-I de Philips.

Bien que moins élaborée que sa concurrente de chez Sony, la finition de la Panasonic DMP-BD30 reste tout à fait satisfaisante. La platine s’offre d’ailleurs le luxe d’être plate (430x320x59 mm) et relativement légère (3,3 Kg).

Bonne platine, mais télécommande décevante

La connectique de la PanasonicLa connectique à l’arrière de l’appareil est assez complète, rien à signaler de particulier de ce côté. Nous retrouvons donc la désormais classique prise HDMI, des fiches coaxiale et optique pour la sortie du son en numérique, des RCA stéréo et 5.1 pour le son analogique, ainsi que qu’une fiche composite, une S-video et trois fiches composantes pour l’image. Notons enfin que malgré son lecteur de cartes SD, cette platine fait également l’impasse sur l’USB.

La télécommande de la DMP-BD30La télécommande, en revanche, déçoit quelque peu. Outre l’absence d’éclairage des touches, celles-ci sont imposantes et peu esthétiques, d’autant que la finition peut laisser à désirer. Toutes les fonctions sont cependant accessibles directement via les quelques boutons disposés en cercle, bien que leur disposition puisse justement dérouter pendant les premières utilisations. En ce qui concerne le niveau sonore, celui-ci a stagné à 10 dB lors de nos tests.